Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 21:31

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons parler d'un livre qui va plaire aux petits amateurs de dinosaures ! Sans plus vous faire attendre, cet album très original c'est : 

La grande migration des petits dinosaures, par N. Snitsellar et C. Saudo.

La grande migration des petits dinosaures, par N. Snitsellar et C. Saudo.

L'histoire : Une famille de dinosaures vit dans une région où la nourriture commence à manquer. Les parents ne peuvent pas partir, car les derniers bébés sont en train d'éclore, ils sont trop petits pour entreprendre un si long voyage. Ils demandent donc à leurs enfants de partir avant eux. Peu confiants au début, les petits dinosaures acceptent de partir, suite au discours plein de confiance de leurs parents... Sans vous faire un gros spoiler, et sans vous raconter tout le livre non plus, les petits dinosaures arriveront finalement, après quelques épreuves, dans une vallée riche en nourriture, dans laquelle leurs parents pourront venir les rejoindre sans souci.

 

J'ai trouvé cette histoire de 32 pages écrite par Nicole Snitselaar bien pensée pour les jeunes enfants. Les petits dinosaures suivent leur route, s'encouragent les uns les autres, et chaque fois qu'ils doutent, ils se remémorent les paroles de leurs parents. 

J'ai bien aimé les répétitions incluent dans le texte, car les petits aiment retrouver des mots ou des sons qui reviennent. Ici, quand il se passe quelque chose, les petits dinosaures entendent le sons "boumbadaboum". Ce sera un signal pour les enfants que la situation va changer et que les dinosaures vont faire face à une nouvelle difficulté qu'il faudra surmonter.

 

J'ai aussi apprécié le message véhiculé par les parents, qui restera dans la tête des petits tyrannosaures jusqu'à la fin : " Tout problème a une solution. Ayez confiance en vous !" Voilà un message positif ! 

Pas de négativité : si les petits dinosaures se retrouvent dans une situation qui leur semble difficile, il y aura forcément une solution, il faut juste prendre un peu de temps pour réfléchir, et elle apparaîtra. Ensuite, ils doivent croire en eux ! Leurs parents leurs font confiance, pourquoi ne feraient-ils pas de même ? 

Avoir confiance en l'avenir, et avoir confiance en soi, deux notions importantes à transmettre aux plus jeunes. 

 

Parlons à présent des illustrations : elles sont tout simplement super originales ! Coralie Saudo utilise en fait des galets ! Ils sont peints, puis utilisés pour l'histoire. Chaque petit dinosaure est ainsi fait en galets, super bien colorés. L'ensemble est très bien réalisé. L'histoire est, forcément, majoritairement dans les tons de vert. Chaque planche est vraiment sympa à observer. Petit aperçu ci-dessous :  

La grande migration des petits dinosaures, illustration intérieure.

La grande migration des petits dinosaures, illustration intérieure.

Petit bonus à la fin de ce livre : un jeu est proposé aux petits lecteurs, qui devront retrouver sur chaque double-page 5 petits dinosaures. Car chaque dinosaure a son propre look : Rexane a des coeurs, Trexie des étoiles, Rexou un style camouflage... Un petit jeu de cherche et trouve bien sympathique pour les enfants, qui se lanceront avec plaisir dans cette recherche.

 

Une bonne découverte que ce petit album. Pour tous les enfants qui ont envie de suivre les péripéties d'une famille de dinosaures.

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2018 7 22 /07 /juillet /2018 20:10

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons parler d'un type d'album qu'habituellement je n'aime pas trop, mais celui-ci m'a fait revoir un peu ma position. Il s'agit en fait d'un livre-CD. Mais je développerai plus tard. Sans plus vous faire attendre, le livre dont nous allons parler cette semaine c'est : 

Suikiri Saïra, par P. Matéo, ill. Bellagamba.

Suikiri Saïra, par P. Matéo, ill. Bellagamba.

L'histoire : Monsieur et Madame Ido attendent un enfant. Tout est prêt dans la maison, mais ils ont complètement oublié une chose : trouver un prénom au bébé ! Monsieur Ido a bien une idée... mais grand-père intervient, et fait sa propre suggestion. Quand ils vont demander l'avis de grand-mère, elle a également une bonne idée... et ainsi de suite ! Comment vont-ils réussir à choisir un prénom à cet enfant ?

Et je n'en dis pas plus ! 

 

L'histoire imaginée par Pépito Matéo joue clairement la carte de l'humour, et il faut dire que ces pauvres Monsieur et Madame Ido se retrouvent dans une situation assez drôle avec cette histoire de prénom. Ce qui plaira sans doute beaucoup aux enfants, à partir de 6/7 ans, c'est le comique de répétition qui se crée avec le prénom de l'enfant. Et puis aussi, ils s'amuseront beaucoup avec les suggestions de prénoms. Car même si ces derniers sonnent japonais à l'oreille, leur signification, elle, est française. Pour vous donner un petit exemple, le voisin, qui pense que l'enfant doit être proche de la nature, leur suggérera un prénom qui évoque les colonies de vacances, tel que : SakadoKadufeuYoukaïdi. En écoutant tout ces sons, rires assurés à la maison lors de la lecture ! 

 

Les illustrations de Bellagamba sont très originales, puisqu'elles sont composées de collages, complétés par du dessin. C'est plutôt amusant à observer. On cherche les petits détails, on regarde les couleurs et les motifs des papiers. Petit exemple ci-dessous :  

 

Suikiri Saïra - intérieur.

Suikiri Saïra - intérieur.

Et donc, le petit "bonus" de ce livre, c'est l'histoire racontée sur un CD par l'auteur, Pépito Matéo. Alors, ce n'est pas une lecture mot pour mot, l'auteur est devant un petit auditoire, et raconte son histoire de façon vivante, pas en faisant la lecture. On entend les enfants (et les adultes !) rire, c'est agréable. 

D'habitude, je n'aime pas trop les livres-CD, parce que je pense que les enfants préfèrent entendre la voix de leurs parents. Mais ici, je dois dire que Pépito Matéo est un très bon conteur, et qu'il donne vraiment vie à son histoire. Il arrive à la rendre encore plus drôle en l'écoutant, parce qu'on entend vraiment comment lui, l'auteur, prononce ces prénoms bizarres. Cela m'a un peu réconciliée avec les livres-CD. 

 

Voici donc une drôle d'histoire à mettre dans la voiture sur la route des vacances, pour amuser tout le monde ! 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et bonne écoute ! 

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 22:01

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien !

 

C'est l'été et certains d'entre-vous sont peut-être déjà en vacances au bord de la mer, à faire des châteaux de sable... Pour ceux qui n'y sont pas encore, l'album que je vais vous présenter ce soir va vous en donner un avant goût ! Partons tout de suite pour une plage de sable fin avec : 

Le chat Teaud'sable par S. Dunand-Pallaz, ill. S. Turrel.

Le chat Teaud'sable par S. Dunand-Pallaz, ill. S. Turrel.

Il y a quelques temps de cela, je vous présentais les Petits Chats (ici). Et bien il s'agit d'un tout nouveau titre dans la collection ! Et rien qu'en voyant sa tête avec sa petite houppette jaune de surfer, je savais que j'aimerais bien ce chat Teaud'sable.

 

L'histoire : Le chat Teaud'sable a un rêve : construire le plus grand et le plus beau de tous les châteaux de sable. Jusqu'ici, il a surtout passé son temps à jouer sur la plage avec les autres, ou bien à faire la sieste au soleil, mais là ça y est, c'est décidé, il se lance ! Et il construit un très beau château... mais le lendemain matin, il le retrouve détruit. Tant pis, il recommence, mais rebelote ! Alors le troisième jour, il va imaginer un plan pour trouver le destructeur de châteaux de sable qui chaque jour détruit son rêve ! 

 

Cette fois encore, nous sommes sur un album plein d'optimisme, et ça, ça me plaît. Chaque jour le chat Teaud'sable voit son rêve détruit, mais jamais il ne se décourage, et chaque jour il recommence, en perfectionnant son château. Sans trop vous dévoiler la fin, j'ai beaucoup aimé cette petite citation :

"... les rêves sont exactement comme les châteaux : 

s'ils se font piétiner ou casser en morceaux, 

il suffit d'en bâtir de plus grands, de plus beaux !" 

Je trouve cela assez encourageant pour les jeunes lecteurs qui vont découvrir cette histoire. Si vous avez un rêve et que ça ne marche pas, essayez encore, peut être un peu différemment, et cette fois ça marchera ! 

Ce livre leur apprend également la notion de persévérance. Si le chat Teaud'sable avait renoncé après le premier château, jamais il n'aurait pu réaliser son rêve de façon si... grandiose.

Et puis, comme vous le verrez en découvrant cette histoire, ce livre apprend également aux enfants ce qu'est l'entraide. Pour réaliser son rêve, accepter un petit coup de main, ça peut aider.

Ce livre aborde de façon toute simple des notions importantes à apprendre et à comprendre pour les enfants. 

 

Tous comme dans les autres titres de la collection, Stéphanie Dunand-Pallaz s'adonne encore à l'Art de la rime, ce qui rend le texte encore plus divertissant pour les plus jeunes. L'histoire est pleine d'humour, et les illustrations de Sophie Turrel l'accompagnent parfaitement bien. Les dessins de plages, sable fin et coquillages donnent vraiment envie d'aller tout de suite au bord de la mer. Et j'aime beaucoup la bouille de ce chat Teaud'sable qui arpente les plages coquillage autour du cou (la dent de requin, c'est has-been). Les enfants pourront observer avec plaisir toutes les couleurs des chats présents sur la plage, mais aussi le fameux château de sable, qu'ils pourront tenter de reproduire cet été !

 

Une histoire de plage à lire si possible au bord de l'eau, les pieds dans le sable.

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et bon courage à ceux qui essaieront de réaliser le château de sable du chat Teaud'sable ! 

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 16:26

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous partons rencontrer des fées à travers un album plutôt original. Et cette originalité, vous allez vous en rendre compte dès le titre ! Sans plus vous faire attendre, le livre dont nous allons parler aujourd'hui est : 

Monsieur Fée, par M. De Cadier, ill. F. Pigé.

Monsieur Fée, par M. De Cadier, ill. F. Pigé.

L'histoire : Toutes les fées vivent dans la forêt, et chacune a un don différent : la Fée du Sommeil, la Fée des Bisous, la Fée des Bobos, la Fée du Logis (j'aimerais bien qu'elle s'installe chez moi celle-ci...). Et puis il y a Monsieur Fée. Il ne peut pas faire ce que font les autres fées. Quand il essaye de soigner, son coup de baguette transforme les arbres en barbe à papa. Quand il veut faire comme la Fée des Bisous, il provoque des fous rires... Monsieur Fée a le sentiment de tout faire de travers et de ne servir à rien. Dépité, il quitte la forêt, et se retrouve... en ville ! Et ce qu'il remarque tout de suite, c'est que les gens ont tous l'air triste. Il aimerait bien les voir rire... Mais comment faire ? Et si Monsieur Fée était justement la Fée dont ils avaient tous besoin ? Et si ses coups de baguette hasardeux étaient pile poil ce qu'il manquait à cette ville ? Réponse... en lisant le livre (je n'ai pas envie d'en dire trop et de vous gâcher la fin tout de même...).

 

J'ai beaucoup, beaucoup aimé cette histoire. D'ailleurs, je viens juste de la terminer, et j'ai eu envie de vous en parler tout de suite. Ce livre traite de beaucoup de sujets importants. Monsieur Fée se sent différent, et cela le rend triste. Mais suite à son passage en ville, il va comprendre qu'on est tous différents les uns des autres, et que lui aussi, comme les autres Fées, a en fait un don, un talent, peut être même parmi les plus précieux ! 

Quand il essayait de faire comme les autres, Monsieur Fée n'arrivait jamais au même résultat. A la fin, il a tout compris : il fait à sa manière, et là ça marche ! Ca c'est un message important.

 

Et puis ce qui ne gâche rien à l'affaire, cette histoire donne le sourire aux lecteurs ! Monsieur Fée est un personnage atypique. Ronchon au début de l'histoire, il saura retrouver le sourire, et le donner aux autres.

Cette histoire de Morgane De Cadier est très positive, et cela fait du bien à lire. On ne voit pas passer les 40 pages tellement l'histoire est agréable à découvrir. Et en même temps, à la fin, on est content, on ne reste pas sur sa faim. 

 

Mais l'humour ne vient pas seulement du texte. Les illustrations de Florian Pigé participent également à l'amusement du lecteur. Quand on aperçoit la tête de Monsieur Fée au début, ça fait vraiment sourire. Et Monsieur Fée n'est pas le seul personnage drôle à observer (je pense ici à la scène dans le métro...). La palette de couleurs que l'on retrouve sur chaque double-page est très jolie, et bien différente quand on passe de la forêt à la ville, qui forcément semble bien plus sombre. 

D'ailleurs, pour vous, petit aperçu de l'intérieur :  

 

Monsieur Fée, illustrations intérieur.

Monsieur Fée, illustrations intérieur.

Voici vraiment un album à découvrir de toute urgence si vous avez envie de rigoler avec vos enfants. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2018 7 24 /06 /juin /2018 16:48

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons nous pencher sur un album un peu différent, et qui s'adressera cette fois peut être plutôt aux un peu plus grands (à partir de 5/6 ans), et dont l'histoire pourra également emballer les adultes tellement elle est sympathique et amusante. Sans plus vous faire attendre, ce livre c'est : 

Mais où vont les chaussettes ? par M. Halleux

Mais où vont les chaussettes ? par M. Halleux

Mais en voici une très bonne question ! Où vont-elles ces chaussettes qui disparaissent pendant les lavages ? Et bien une petite madame va trouver la réponse pour nous. 

L'histoire : Une petite madame fait sa lessive, comme tous les mardis. Une fois la machine arrêtée, elle commence à la vider. Mais au moment de sortir sa deuxième chaussette rayée de bleu et de blanc... elle n'en trouve plus qu'une ! Elle se penche alors dans la machine pour essayer de l'apercevoir, et elle tombe ! Elle atterrit sur une pile de chaussettes, qui là aussi ne sont plus par paires. En les regardant de plus près, elle se rend compte qu'elle peut apercevoir dans chaque chaussette la vie des propriétaires. Certains iraient très bien ensemble... Comme le chevalier très très courageux et la princesse toute seule par exemple. Et si elle créait de nouvelles paires ? Que se passerait-il ? Et à la fin, trouvera-t-elle sa chaussette rayée ? Je vous laisse découvrir tout cela...

 

J'ai trouvé cette histoire drôle et très agréable à découvrir. Cette petite madame imaginée par Marie Halleux nous semble très rapidement sympathique, et son aventure est intrigante. Les illustrations permettent de donner un rythme rapide à l'histoire. La chute dans la machine, la recherche de la chaussette,... le style donne de la rapidité à ces scènes, et invite le lecteur à aller vers la suite, à vite découvrir ce qu'il se passe ensuite, et à connaître enfin LA réponse.

Les illustrations, également par Marie Halleux, sont assez différentes de celles des albums que je vous présente d'habitude. Il s'agit en fait de sortes de crayonnés, comme si elles sortaient tout droit du carnet de croquis de l'illustratrice. Au début, j'ai été assez étonnée, et puis finalement j'ai trouvé que cela donnait de la spontanéité à l'ensemble. On laisse l'histoire filer au fil des pages.

Petit aperçu de l'intérieur, pour vous donner une meilleure idée du style, avant que vous ne vous lanciez dans cette lecture : 

 

Mais où vont les chaussettes, illustrations intérieur.

Mais où vont les chaussettes, illustrations intérieur.

Il n'y a donc pas de couleurs dans ce livre, mais cela n'est vraiment pas un souci. Lorsque la petite madame parle de sa chaussette rayée de bleu et de blanc, on peut tout à fait l'imaginer.

La façon dont le texte est écrit est également très spontanée, puisque l'on trouve par endroit des ratures, des mots ajoutés afin de rendre une phrase plus précise, plus amusante ou plus pertinente. On a vraiment l'impression d'entrer dans l'univers de l'auteure/illustratrice avec ce livre, et c'est plutôt sympa. 

 

Une jolie histoire autour des chaussettes et de l'amour. Qui aurait pensé que cela pourrait aller ensemble ?

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 13:20

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons partir en voyage ! Et pas n'importe quel voyage, puisque nous allons visiter la Terre, et ce, juste en ouvrant un livre. Sans plus vous faire attendre il s'agit de : 

Un jour sur Terre... et alentours, par G. Raisson, ill. N. Malbecq.

Un jour sur Terre... et alentours, par G. Raisson, ill. N. Malbecq.

L'histoire : Ouvrez ce livre et rencontrez plusieurs familles originaires de différents pays du monde. Les personnages vivent au Chili, au Zimbabwe, en Australie (pour l'hémisphère sud) et aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Inde et en Corée du Sud (pour l'hémisphère nord). Vous pourrez découvrir à travers ce livre quelques scènes de leur quotidien, qui est bien différent d'une famille à l'autre. Mais un jour, tous vont recevoir le même message, ou plutôt, la même invitation. Et tous vont décider d'y répondre ! 

Le livre se lit des deux côtés : dans un sens, les personnages de l'hémisphère nord, dans l'autre les personnages de l'hémisphère sud. Et pour connaître le fin mot de l'histoire, rendez-vous au milieu du livre, et ouvrez les rabats, vous saurez tout ! 

 

Voici un album sympa qui nous permet de faire découvrir un peu le monde et ses différents pays aux enfants. Le titre est un peu trompeur je trouve, car on s'attend presque à un livre éducatif, mais en fait il ne s'agit pas d'un atlas ou d'un livre pour apprendre la géographie. Le lecteur découvre un album, avec différentes histoires à suivre, qui se rassemblent en une seule histoire au final. Cela permet d'en apprendre plus sur le monde d'une façon ludique. Le lecteur ne va pas suivre un cours de géographie. 

Ce livre permet également d'aprendre aux enfants quelques mots de vocabulaire et des notions de géographies : hémisphères, découverte des fuseaux horaires, etc.

Sur chaque double page les lecteurs peuvent suivre la vie de 3 ou 4 des familles, exactement au même moment. Il ne sera donc pas la même heure selon que vous êtes aux Baux-de-Provence en France ou à Séoul en Corée.

 

Sur 32 pages, le texte de Gwendoline Raisson nous permet donc de suivre plusieurs histoires, selon le personnage. Chaque "invité" est dans un situation familial différente. L'accent est mis sur la diversité. Le vocabulaire est bien adapté aux enfants de 6 ans et plus. 

Les illustrations de Noémie Malbecq sont colorées, et le fait que les personnages vivent dans différents pays permet d'observer sur les illustrations des petits détails que changent selon la région du monde. Beaucoup d'animaux sont représentés, et cela pourra amuser les enfants de les observer et de les reconnaître. 

Petit aperçu d'une double-page ci-dessous, pour que vous ayez une meilleure idée du style, mais aussi de la présentation : 

Un jour sur Terre... et alentours, illustrations intérieur.

Un jour sur Terre... et alentours, illustrations intérieur.

Voici donc un album qui permet de faire découvrir quelques notions de géographie d'une façon originale, tout en expliquant aux enfants la diversité de notre monde. 

 

A mettre dans les mains de tous les petits curieux qui veulent en savoir plus sur le monde qui les entoure. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 10:38

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien. 

 

Aujourd'hui, nous allons rester dans la thématique des monstres, puisque le personnage principal de l'album que je vais vous présenter en est un. Seulement cette fois, il n'est pas là pour faire peur, bien au contraire ! Le livre dont je vais vous parler est : 

Monstre Rose, par O. de Dios.

Monstre Rose, par O. de Dios.

L'histoire : Monstre Rose naît dans un pays où tout est blanc : les maisons, le ciel, les arbres, et mêmes les habitants ! D'ailleurs Monstre Rose a bien d'autres différences avec eux : ils sont petits, il est grand, il aime rigoler et eux ne peuvent pas à cause de leurs becs... bref, il n'a pas grand chose à voir avec eux, et se fait plutôt remarquer dans ce village, surtout quand ils jouent à cache-cache !

 

Monstre Rose, illustrations intérieur.

Monstre Rose, illustrations intérieur.

Un jour Monstre Rose décide de quitter son pays à la recherche d'un endroit où il trouverait sa vraie place et serait plus heureux. Et attention, là je vais dévoiler un peu la fin, donc ne lisez pas si vous voulez garder la surprise.

Après un long voyage, Monstre Rose arrive dans un endroit coloré, avec des gens très différents qui vivent tous en harmonie et rigolent avec lui ! Il a enfin trouvé son petit coin de paradis. Il n'en oublie pas pour autant ses anciens amis, et les invite même à lui rendre visite. Tout de même sympa ce Monstre Rose ! 

 

On remarque tout de suite ce livre par sa couverture. Ce monstre rose avec sa bonne bouille attire le regard, et on a envie de savoir ce qu'il va nous raconter. 

Au début du livre, les illustrations d'Olga de Dios sont majoritairement à base de blanc, ce qui fait clairement ressortir Monstre Rose. Au fur et à mesure de son voyage, les couleurs vont commencer à apparaître, et la fin sera même un arc-en-ciel de couleurs ! Monstre Rose fait totalement partie du décor. 

L'illustratrice utilise différentes techniques, aquarelle, crayons de couleurs,... qui donnent vraiment un bon rendu lorsque les couleurs apparaissent. Elles sautent aux yeux du lecteur ! 

 

Le texte, également par Olga de Dios, est vraiment intéressant et permet d'aborder des notions importantes avec les enfants. Déjà, Monstre Rose s'accepte totalement tel qu'il est. Les autres sont différents ? Et alors, lui, il est comme ça et il est heureux. Un bon moyen de montrer aux enfants que l'on n'est pas tous pareils et tant mieux ! Qui a envie de vivre dans un monde tout blanc, avec un bec qui nous empêche de rire ?

Monstre Rose finit par trouver sa place, avec d'autres monstres tous plus différents les uns que les autres. Ils ont des maisons toutes différentes, ils se déplacent tous de façons différentes, etc. Monstre Rose est très bien accueilli dans ce nouvel endroit. Il peut être lui même sans que les autres ne le regardent un peu de travers. 

Mais le petit plus de ce texte, c'est qu'à la fin Monstre Rose invite ses amis blancs. Il est tout de même attaché à eux, et ne garde aucune rancœur envers cette vie qu'il a eu avant. 

Ce livre comporte une jolie leçon sur la différence et l'acceptation de soi et des autres. C'est vraiment intéressant et bien pensé. 

 

Sur 36 pages, le texte n'est pas très long à lire. L'accent est mis sur les couleurs ou les différentes polices d'écriture, afin de faire ressortir une information plutôt qu'une autre. L'ensemble est accessible aux enfants, qui comprendront le message derrière cette histoire, sans que l'auteur ait besoin d'insister lourdement dessus. 

 

Une jolie découverte que cet album, pour parler d'une façon originale et légère de sujets sérieux avec les enfants, à partir de 3 ans.  

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2018 2 22 /05 /mai /2018 16:26

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous restons dans le rayon des albums, avec un livre que je viens juste de découvrir. Sans plus vous faire attendre, ce titre c'est : 

Suzie, de S. Henn,

Suzie, de S. Henn,

L'histoire : Dans cet album, nous faisons la connaissance de Suzie, une mignonne petite fille qui aime aider les autres. Elle se considère même comme la "meilleure aideuse du monde". Elle commence dès le matin en jouant de la guitare au pied du lit de ses parents pour les aider à se réveiller, puis elle leur fait gagner du temps en s'habillant toute seule : une révolution vestimentaire ! Puis elle "aide" à préparer le petit-déjeuner, elle "aide" son père à faire les courses (résultat ci-dessous), puis à les déballer, elle "aide" sa mère à organiser son bureau... bref, Suzie aime aider tout le temps et tout le monde, mais les autres ne trouvent pas forcément le résultat... à leur goût !

Suzie, par S. Henn.

Suzie, par S. Henn.

Vous l'aurez compris, Suzie aide à sa manière. Elle fait les choses à sa façon, et tant pis pour les autres ! Parfois cela amuse ses parents, mais quand le résultat, c'est vraiment la cata (oh le jolie mur blanc peint de toutes les couleurs, oh le joli chien recouvert de pompoms), alors ils font comprendre à la petite fille qu'il n'est pas nécessaire de les "aider" autant. 

Mais Suzie oublie bien vite qu'elle s'est faite gronder, et se souvient en quoi elle est toujours très utile : faire des câlins, jouer avec son petit frère, cuisiner avec son père, etc.

Cette aide là, tout le monde en veut bien !  

 

J'ai beaucoup aimé les illustrations un peu vintage de Sophy Henn. Les couleurs, le style, tout est mignon et plaisant à regarder. Les mimiques de Suzie, et les réactions des autres personnages sont amusantes à observer. 

Le texte, également par Sophy Henn, est original et drôle. Suzie est adorable, et même si elle fait au final tout un tas de bêtises, on la trouve trop mignonne ! En tant que parents, on espère juste que nos enfants ne voudront pas nous "aider" autant que Suzie ^^. 

Il n'y a que quelques lignes par double-pages, et les lettres sont assez grandes et sur fonds unis, donc s'ils en ont envie, les lecteurs débutants peuvent s'essayer à déchiffrer l'histoire eux-mêmes. Mais les plus jeunes pourront aussi la découvrir avec plaisir lue par un adulte. 

 

Un album vraiment sympa à découvrir et à lire au fil des 40 pages qui le compose. A mettre dans les mains des filles comme des garçons, qui "aident" comme Suzie... ou non !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
14 mai 2018 1 14 /05 /mai /2018 22:23

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un album que j'ai découvert il y a quelques années, mais qui à ma connaissance n'était plus disponible. Je viens d'apprendre qu'il venait d'être publié de nouveau, et je vais donc pouvoir vous le présenter. Il s'agit de : 

Le Prince aux Grands Pieds, par D. Piatek, ill. E. Coudray.

Le Prince aux Grands Pieds, par D. Piatek, ill. E. Coudray.

L'histoire : Dans un royaume d'Angleterre vit un prince très coquet, mais avec de très grands pieds ! Le prince est complexé, et pour le cacher, il collectionne les chaussures extraordinaires, faites sur mesure. Il ne porte jamais deux fois la même paire. Le premier étage de son château est condamné, car il est plein de paires de chaussures ! 

Le prince aimerait bien trouver sa future reine, seulement voilà, toutes les jeunes filles du royaume se moquent de ses grands pieds. Arrivera-t-il à trouver... chaussure à son pied ?

 

Puisque c'est un conte, je ne vous fais pas un gros spoiler en vous disant qu'il rencontrera une charmante jeune fille qui a elle aussi des pieds... un peu particuliers. Tout les deux devaient se rencontrer ! 

 

J'ai tout d'abord était attirée par les illustrations d'Elodie Coudray. Je vous en avais déjà parlé ici, j'aime beaucoup ce qu'elle fait, et cet album ne fait pas exception, au contraire. Les illustrations sont pleines de couleurs, tout en restant douces ; rien de trop flashy. Les dessins des chaussures sont super, et on prend un peu de temps, sur les pages sur lesquelles elles apparaissent, pour observer les différents styles, les différentes formes et coloris.

Les illustrations de cet album sont vraiment un plaisir à regarder. D'ailleurs, petit aperçu ci-dessous.

Le Prince aux Grands Pieds.

Le Prince aux Grands Pieds.

Le texte de Dorothée Piatek est original et amusant. On se demande comment le prince va trouver sa princesse, et le suspense sur cette mystérieuse demoiselle reste un petit moment. L'histoire est agréable à suivre au fil des pages. Je n'avais pas encore eu l'occasion de vous parler de Dorothée Piatek, qui est pourtant une autrice que j'apprécie. C'est désormais chose faite !

L'album fait en tout 32 pages, et est conseillé par l'éditeur aux enfants à partir de 3/4 ans. Chaque double-page comporte quelques paragraphes de texte (mais parfois juste quelques lignes), donc je pense que ce livre peut également convenir aux enfants plus grands, qui auront envie de découvrir l'histoire par eux-mêmes.

 

Un conte très plaisant à découvrir au fil des pages, autant pour les filles que pour les garçons. On se laisse emporter par la lecture...

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 09:44

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons plonger dans la mignonnerie ! Je vais vous parler d'un album que j'ai remarqué sur internet, et dont l'histoire m'a tout de suite attirée. Comme indiqué dans le titre, cet album est à découvrir avec les tout petits. Sans plus attendre, ce livre c'est : 

 

Quand tu seras grand, par E. Winfield Martin, trad. I. Meyer.

Quand tu seras grand, par E. Winfield Martin, trad. I. Meyer.

L'histoire : « Quand je te regarde et que tu me regardes, je me demande quelle personne merveilleuse tu seras. »

Cette simple phrase peut résumer cet album. En effet, à travers les 40 pages qui le composent, un parent va expliquer à son tout jeune enfant les interrogations qu'il a au sujet de son avenir. Ce parent essaye d'imaginer ce que son enfant pourra faire comme métier plus tard, les causes qu'il pourra défendre.

A travers tout le texte, on sent l'amour inconditionnel de ce parent pour son enfant, qui explique d'ailleurs que peu importe les choix que l'enfant fera, il l'aimera toujours et lui fait confiance pour faire les bons choix, ceux qui rendront l'enfant heureux.

 

J'ai trouvé l'idée de cet album originale et super mignonne. Quel jeune parent n'a pas cherché à imaginer ce que pourrait bien faire son enfant plus tard ? A travers ce livre, ceux sont tous les questionnements des parents qui sont mis en images et expliqués de façon simple et tendre aux plus jeunes enfants. Le message final est clair et rassurant : peu importe ce que tu choisiras, je t'aimerai.

 

Le texte d'Emily Winfield Martin est touchant et juste. Il n'est pas très long et ne représente que quelques mots par double-pages. On s'adresse à un très jeune public pour cet album, alors il ne faut pas que ce soit trop long.

Au niveau des illustrations, également par Emily Winfield Martin, je dirais que c'est un style qu'on aime ou que l'on déteste. Ca passe ou ça casse. Moi qui habituellement ne suis pas trop fan de ce style d'illustrations, j'ai trouvé qu'ici cela rendait vraiment bien. Contrairement à ce que j'avais craint, l'ensemble ne fait pas du tout "kitch".

 

Quand tu seras grand, par E. Winfield Martin.

Quand tu seras grand, par E. Winfield Martin.

Voici donc un bien joli album à mettre dans les mains des jeunes enfants, et des jeunes parents ! 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et bonne semaine ! 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Petit Monde du Livre Jeunesse
  • : Ce blog vous propose de découvrir des livres jeunesse que vous n'avez pas forcément vu dans votre librairie. Vous faire découvrir des ouvrages, des illustrateurs, des collections, voilà ce que j'aimerais faire ici!
  • Contact

Recherche