Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 11:36

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien !

 

Certains d'entre-vous sont sans doute déjà en vacances d'hiver, pour d'autres, cela arrive bientôt. C'est pour cela qu'aujourd'hui je vais vous parler de vacances à la montagne ! L'album que je vais vous présenter s'intitule en effet :

Renaud en hiver, par V. Boisjoly, ill. K. Maurey

Renaud en hiver, par V. Boisjoly, ill. K. Maurey

L'histoire selon l'éditeur : C’est les vacances ! Renaud part au ski dans un chalet avec sa maman (après avoir longuement hésité à plutôt suivre papa au soleil) , il y retrouvera ses amis les jumeaux Paul et Pauline. La découverte d’une carte indiquant une cabane secrète apportera un peu de piquant à ces vacances hivernales !

 

Petit complément d'histoire : Renaud retrouve donc ses amis à la montagne, et tous sont bien intrigués par cette carte qu'ils ont trouvé. Quel est-donc ce secret ? Mais une forte tempête de neige approche, et il ne serait pas prudent de partir à la découverte de la cabane maintenant. Seulement, Paul est vraiment impatient de percer le mystère, et va être bien inconscient du danger...

 

Ce qui m'a attiré au départ dans cet album, c'est le fait qu'il aborde le thème des départs en vacances lorsque les parents sont séparés. Au début de l'histoire, Renaud est bien embêté : il a une nette préférence pour la montagne, mais aimerait bien suivre son papa... Que faire ? Il va falloir quelques pages à Renaud avant de se décider, et il va même tenter sa chance avec le hasard !

Je trouve que cette problématique est très actuelle, et Renaud montre bien aux enfants que ce n'est pas un choix facile à faire, mais qu'il faut aussi qu'ils pensent à eux et à ce qui leur plaira le plus. Véronique Boisjoly a inclu dans son histoire un point très intéressant.

 

Et puis il y a également l'aspect de la prudence à la montagne qui est abordé. Paul prend un gros risque en partant à la recherche de la cabane alors qu'une tempête s'annonce, et les autres partent à sa recherche et se mettent en danger aussi. Bien sûr, tous rentrent à temps, et l'histoire se termine bien, mais cela montre aux enfants qu'il faut faire attention à la montagne.

Je vous rassure, on n'est pas non plus dans l'ambiance "chronomètre", où il faut retrouver Paul vite, vite avant que la tempête n'arrive. Le texte n'est pas du tout écrit dans un style stressant pour les petits lecteurs. 

 

Les illustrations de Katty Maurey ont un style rétro plutôt agréable et qui rend très bien dans cet univers de neige, de montagne et de chalet. Les couleurs sont sobres et à base de tons pastels qui reposent le regard, parfait juste avant d'aller dormir !

Petit aperçu ci-dessous :

Renaud en hiver.

Renaud en hiver.

Ce titre est le deuxième avec le personnage de Renaud, le premier étant Renaud le petit renard, tout simplement. Ce premier album permet de découvrir un peu la vie de famille de Renaud, puisqu'il va avec son papa laver le linge à la buanderie, depuis que papa ne vit plus à la maison...

 

Un petit renard attachant, qui parlera aux enfants dans la même situation, ainsi qu'aux autres bien sûr !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 18:22

Bonsoir à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous présenter le premier album de 2016 ! Et quel album, puisque je vais vous parler du dernier en date de Misstigri, et si vous venez régulièrement sur ce blog, vous savez que je l'adore ! Cet album c'est :

 

 

Voyage de princesses, par July Zaglia et Misstigri.

Voyage de princesses, par July Zaglia et Misstigri.

L'histoire : Rose est une jolie princesse qui a tout pour être heureuse, mais qui a "au fond de son coeur une petite boule de tristesse qu'elle n'arrive pas à expliquer". Un jour sa mère lui apprend qu'elle a en fait une soeur jumelle quelque part dans ce monde, qui a été enlevée alors qu'elle était toute petite. Elle donne alors à Rose un petit sac magique offert par sa marraine, et dont la lanière doit créer un lien entre les deux soeurs. Une fois le sac dans les mains de Rose, il se met à parler et lui demande de le mettre à l'eau. Commence un long voyage à travers les océans et les fleuves du monde pour le petit sac, à la recherche de la soeur de Rose. Chaque nouveau pays dans lequel le sac arrive est l'occasion de découvrir une princesse et son histoire. Mais arrivera-t-il à trouver la princesses disparue ?

 

Chaque princesse dans cette histoire a ses rêves, ses désirs, ses espoirs. Ce que j'ai apprécié, c'est que toutes ne sont pas des anges, loin de là, et à chacune d'entre elles le petit sac rose chargé de lier les deux soeurs va apporter ce qu'elle mérite, ou ce dont elle a besoin (et ce n'est pas forcément une chose positive). Mais à chaque fois cela est supposé l'aider à améliorer les choses, ou à s'améliorer.

L'auteur, July Zaglia, nous décrit des princesses au caractère fort, qui ne rêvent pas forcément de rencontrer le prince charmant, et qui acceptent leurs responsabilités, leurs devoirs.

 

Ces nouvelles illustrations de Misstrigri sont superbes. La palette de couleurs, les traits des personnages, les fonds, on regarde tout dans les moindres détails ! Ci-dessous, petit aperçu avec la princesse espagnole.

Voyage de princesses.

Voyage de princesses.

Comme vous le savez, j'aime bien les histoires pour enfants qui font voyager, et qui montrent qu'il y a d'autres cultures, d'autres pays. Ce livre, à travers l'histoire de chaque princesse, nous permet d'avoir un tout petit aperçu de ces autres cultures, et des traditions d'autres régions du monde. Les illustrations reflètent d'ailleurs ces changements de pays et d'atmosphères.

 

Un bel album à découvrir pour les fans de Misstigri et pour les autres aussi bien sûr !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 13:50

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous avez passé un très bon Noël et que le Père Noël vous a gâté !

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un album qui est fait plutôt écho à l'actualité ces derniers temps en France, puisque nous allons parler de différences et de tolérance. Et pour ce faire, nous allons aussi parler de chats ! En effet, le livre que je vais vous présenter cette semaine est :

Une île sous la pluie, texte de Morgane de Cadier, ill. Florian Pigé.

Une île sous la pluie, texte de Morgane de Cadier, ill. Florian Pigé.

L'histoire : Non loin d'ici, il existe une île composée de grands immeubles, sur laquelle il pleut tout le temps, et en face, un île faite de plage et de nature sauvage, sur laquelle il fait toujours beau. Mais les deux îles sont habitées uniquement par des chats.

Sur l'île où il pleut tout le temps, les chats sont très distingués : ils s'habillent avec élégance, savent se tenir convenablement et ne sortent jamais sans leur parapluie.

Un jour, un habitant de l'autre île vient à la nage jusque chez eux, ce qui va grandement les perturber. En effet ce nouveau venu, qu'ils appellent "Sauvageon", n'a pas la même éducation ! Il ne s'habille qu'en short, saute dans les flaques d'eau, mange les poissons et souris qu'il attrape, et les dévore sans assiettes ni couverts ! Il dort à la belle étoile et ne se sert pas d'un parapluie : il aime être mouillé ! Cela ne peut plus durer, il faut lui expliquer comment bien se comporter.

Mais l'habitant de l'île ensoleillée n'a pas envie de changer : il est bien comme il est. Alors, les chats de l'île où il pleut décident qu'il est temps pour lui de s'en aller.

Seulement, c'est à ce moment qu'une grosse inondation va commencer. Et les chats distingués ne savent pas nager... Seul Sauvageon, qui vient de partir, pourrait les sauver...

Et je vais m'arrêter là pour vous laisser découvrir la fin de l'histoire, même si je pense que vous vous doutez bien de la conclusion de cet album...

 

Ce qui m'a d'abord attiré dans ce livre, ceux sont les illustrations de Florian Pigé. Je pense pouvoir dire sans me tromper (j'espère), qu'il s'agit de planches faites à l'aquarelle. Moi qui ne suis pas fan habituellement, je dois dire que les couleurs et les nuances sont tellement bien maîtrisées que les illustrations sont un vrai plaisir à regarder et à découvrir. Elles sont douces, tout en donnant pleinement vie aux chats et à leur univers.

 

Ensuite, le texte de Morgane de Cadier est très adroit. En effet, même si mon résumé vous donne l'impression que le message de tolérance est trop flagrant, il n'en est rien dans le livre, dont le message est beaucoup plus subtile. On comprend clairement à la fin qu'il faut savoir accepter les différences des autres, et qu'il faut faire preuve d'un peu d'ouverture, mais l'histoire fait passer l'idée délicatement au fil de la quarantaine de pages qui composent cet album.

 

Dans le contexte actuel, il est parfois difficile d'aborder avec les enfants les questions d'ouverture, de différences, de changements, et cet album nous aide, d'une façon amusante grâce aux chats et à leurs deux îles distinctes, à expliquer un peu les choses.

 

Un bel album à découvrir en famille.

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 17:54

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

La semaine prochaine, c'est déjà Noël. Je me suis dit que cette semaine j'allais sortir de ma hotte cette histoire qui se passe un 24 décembre. Pas de Père Noël pour ce conte, ni de petit lutin, mais une vieille dame dont la soirée de réveillon va être un peu perturbée... Ce conte c'est :

Le Noël de Marguerite, par India Desjardins, ill. Pascal Blanchet.

Le Noël de Marguerite, par India Desjardins, ill. Pascal Blanchet.

L'histoire : Marguerite est une vieille dame, qui vit seule dans sa maison. Mais elle n'est pas malheureuse : des gens lui amènent ses repas, la coiffeuse vient s'occuper d'elle, son voisin lui fait quelques courses, ses enfants l'appellent régulièrement. Seulement voilà, elle n'est plus toute jeune, et n'a plus autant de force qu'avant. Elle ne fait plus la cuisine, car ses mains tremblent trop. Elle ne va plus non plus à la messe de Noël, car c'est trop loin et il y a trop de marches à monter. Elle n'arrive plus à marcher vite, et elle traîne les pieds à cause de ses chaussons anti-dérapants. Mais c'est plus prudents ! Et puis, quand ses enfants l'invitent à passer Noël chez eux, elle ne se sent plus l'énergie d'y aller. Mais elle les rassure, elle va passer une petite soirée tranquille, cela ne l'ennuie pas.

Et alors que Marguerite vient de se mettre avec son plateau devant son programme télé... Ding Dong ! Mais qui donc vient sonner à la porte ? Et s'il s'agissait d'un brigand ?

Marguerite va ouvrir la porte... et même si la visite sera au final assez brève, elle va faire beaucoup de bien à la vieille dame. Car elle va se rendre compte qu'à force de vouloir se préserver de tout, elle a oublié de vivre...

 

Voici donc un conte de Noël qui change vraiment par rapport aux histoires que l'on trouve habituellement sur la saison, et qui sont plus liées à la préparation du sapin ou des cadeaux. Cette fois on se tourne vers le Noël des personnes âgées, qui restent seules pendant les fêtes. Mais attention, le conte n'est pas du tout moralisateur ou culpabilisant : c'est Marguerite qui a tendance à s'isoler, et c'est elle qui par ce soir de Noël va reprendre goût à la vie.

La magie de Noël apparaît encore sous une nouvelle forme !

 

L'histoire d'India Desjardins est vraiment très originale, et aborde Noël par une thématique peu courante, et pleine de bons sentiments (sans ironie de ma part quand j'emploie ces termes). Cela change un peu des lectures de Noël habituelles pour les enfants, tout en abordant quelques valeurs importantes de Noël (comme par exemple la famille, l'entraide...).

 

Les illustrations de Pascal Blanchet nous emmènent tout droit dans un beau Noël de neige ! Le style rétro des dessins correspond très bien à l'histoire, et on entre plus facilement dans le petit monde de Marguerite. Pas de couleurs flashy dans ce conte. On entre dans la soirée tranquille de Marguerite.

Pour vous donner une idée un peu plus précise de cette univers particulier, voici une petite vidéo de présentation :

Le Noël de Marguerite, vidéo Pascal Blanchet.

Ce livre est un très joli conte de Noël, que l'on a hâte de faire découvrir aux enfants. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et très bonnes fêtes de fin d'année à vous tous !

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 16:28

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

La semaine dernière, j'ai donc commencé à vous présenter mes petites emplettes de Montreuil. Aujourd'hui, je vais vous montrer mon coup de coeur du salon. Trouvé au détour d'une allée, cet album est enchanteur. Il s'agit de :

Les robes de la reine, texte de Vavoute, illustré et animé par l'Atelier SAJE.

Les robes de la reine, texte de Vavoute, illustré et animé par l'Atelier SAJE.

L'histoire : Le jeune roi s'en va en guerre, mais pas plus d'une semaine entière, promet-il à sa jeune épouse. Mais à peine est-il parti, que la méchante Fée Carabosse arrive au château et ordonne à la reine de créer une nouvelle robe chaque nuit, sinon elle mourra. La reine est ainsi enfermée dans la Tour Vieille, et chaque nuit elle fabrique une nouvelle robe, au gré de ses envies, de ses désirs, de ses rêves, de ses pensées... Mais aura-t-elle assez d'imagination ?

 

Voici donc une histoire assez sympathique, et qui sans une idée de départ d'une originalité folle, sort tout de même de l'ordinaire. Et puis le texte est tellement agréable à suivre qu'on se laisse vite emporter dans le conte. En effet, Vavoute écrit tout en vers, et je peux vous assurer que cela rime bien. Il y avait un moment que je n'avais pas trouvé une histoire avec des rimes agréables à suivre comme cela. On suit les pensées de la reine au fil des jours, et on découvre ce qui va lui inspirer sa prochaine création, car quatre lignes accompagnent chaque robe.

 

J'ai commencé par le texte, mails il faut absolument que je vous parle aussi des illustrations et de l'animation de l'Atelier SAJE. Chaque robe est superbement illustrée, avec de petits détails à observer, mais en plus de cela, sur chacune il y a des animations. Cela peut être un flap à ouvrir, ou une tirette qui déclenche tout un système pour découvrir encore plus de jolies choses. Il peut aussi y avoir des roulettes à faire tourner, des ficelles à tirer. Ce livre est bourré de petits éléments, et en le lisant pour la première fois, on se sent obligé d'ouvrir chaque flap, de chercher sur la page chaque petit élément qui aurait pu nous échapper. Émerveillement assuré ! Petit exemple ci-dessous, avec la première robe.

Les robes de la reine.

Les robes de la reine.

Normalement, en arrivant sur cette page, vous ne voyez pas toutes les friandises, mais vous trouvez une petite tirette blanche, et lorsque vous allez vers le bas, les parties blanches de la robes se baissent, et laissent apparaître toutes ces gourmandises ! Et des surprises comme cela il y en a sur chaque page.

 

Un livre pas banal, à mettre entre les mains de tous les enfants qui aiment chercher des surprises !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 17:28

Bonsoir à tous et à toutes,

 

Aujourd'hui, je dois l'avouer, je n'étais pas trop motivée pour faire ma petite critique. Mais en réfléchissant au livre que j'avais prévu de vous présenter, je me suis dit que finalement, ça ne serait pas si mal d'en parler. Ce livre c'est :

Le vieux-vieux monsieur du 33e étage, par C. Saudo, illu. R. Michaud.

Le vieux-vieux monsieur du 33e étage, par C. Saudo, illu. R. Michaud.

Je vais surtout mettre l'accent sur l'histoire aujourd'hui, car c'est ce qui me semble le plus important :

Le vieux monsieur dont il est question vit au 33ème et dernier étage d'une tour qui n'a pas d’ascenseur. Il n'est plus en âge de descendre les escaliers, et les gens d'en bas l'imaginent malheureux, tout seul là-haut. Mais il n'en est rien. Le vieux vieux monsieur est très bien là-haut. Il a son potager, et sa petite forêt pour être au frais l'été. Le livreur passe tous les matins lui amener ses courses et son journal, et il adore lire son journal, car il est collectionneur de bonnes nouvelles. Tous les jours, il découpe les bonnes nouvelles et les met dans une malle. Mais ce que le vieux monsieur aime également faire, c'est prendre ses jumelles et regarder la vie en bas. Cependant, depuis quelques temps, il remarque que les gens ont perdu leur sourire. Ils ont tous l'air triste et cela commence à jouer sur son moral. Que peut-il faire pour eux depuis son 33ème étage ? Diverses idées lui traversent l'esprit, mais c'est un coup de vent qui va l'éclairer : il décide de jeter ses bonnes nouvelles de ces fenêtres, pour rendre le sourire aux gens qui les liront. Au dos de chaque bonne nouvelle il écrit : "Des instants de bonheur surviennent à chaque seconde, partout dans le monde. Pour les déclencher, un sourire suffit...". Et de cette façon, en les recevant, les gens dans la rue sourient. Le vieux monsieur n'est pas dûpe, il sait bien que les gens souriront en regardant la tour pendant quelques temps, et que peut être ensuite leur sourire partira de nouveau, mais il va continuer à collecter des bonnes nouvelles, au cas où...

 

Voici donc une petite histoire écrite par Coralie Saudo qui se conclue sur une note d'espoir. Les gens ont perdu le sourire, mais en leur rappelant qu'il y a du bonheur à voir autour de nous, le vieux monsieur leur rend espoir, et l'envie de sourire.

Les illustrations de Raphaëlle Michaud sont assez simples et classiques. Le fait de mettre les gens et les moments de tristesse en gris donne plus d'importances à la couleur et à la joie qu'elle représente.

 

Une histoire simple, mais qui je l'espère fera sourire certains d'entre-vous.

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes.

 

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 10:13

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Attention, le livre que je vais vous présenter aujourd'hui est un concentré de "mignonitude / cute / kawai" (choisissez celui que vous préférez) ! Avis aux âmes sensibles, vous allez craquer ! Sans plus attendre, ce livre c'est :

Doux rêves de moutons, de Satoe Tone.

Doux rêves de moutons, de Satoe Tone.

L'histoire : Une famille de six frères moutons a pour mission d'apporter des rêves aux enfants. Mais pour le petit dernier, c'est la toute première fois qu'il fait partie de l'expédition. Alors pour commencer, il va suivre chacun de ses cinq frères, pour voir comment ils font. Le conseil qu'ils lui donnent tous est simple : l'important est d'imaginer ce que tu aimes le plus. Ainsi, le premier frère imagine un monde dans le ciel, le deuxième un monde de bonbons, le troisième un monde de fleurs, etc (je ne vais pas vous dévoiler tous les secrets ;) ).

Et puis c'est au tour du plus jeune de se lancer. Mais alors qu'il se retrouve seul, il commence à être inquiet et à avoir peur. Va-t-il y arriver ? Son rêve se transforme peu à peu en cauchemar... Jusqu'à ce qu'il se rappelle le conseil de ses frères...

Je laisse le suspens pour la fin !

 

Ce livre est super, super mignon. Les illustrations sont adorables et l'histoire est vraiment belle et douce. Le texte est assez court, il n'y a que quelques lignes par page, mais qui arrivent totalement à nous plonger dans ce monde fait de rêves. Parfaite pour être racontée avant d'aller ce coucher, cette histoire rappellera aux enfants qu'il faut penser à des choses agréables avant de dormir.

Les grands frères de petit mouton sont protecteurs et veillent sur lui, tout en lui confiant des responsabilités et en lui faisant confiance. Il a grandit !

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais je vous avais déjà parlé de l'auteure / illustratrice, Satoe Tone, une fois par le passé : ici. Ces illustrations sont toujours aussi belles, avec beaucoup de couleurs différentes, mais toujours dans des tons assez doux. Chaque page est dans un nuancier de couleurs différentes, selon l'univers de chaque frère mouton. C'est un vrai plaisir de suivre les pages pour découvrir et observer l'univers suivant. D'ailleurs, voici un petit aperçu :

Doux rêves de moutons

Doux rêves de moutons

Voici un très bel album à découvrir sans plus attendre, pour faire de doux rêves grâce aux moutons.

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et bon dimanche !

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 10:21

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui encore, une petite suggestion spéciale "Halloween". Nous nous tournons cette fois vers l'univers des fantômes, avec un livre dont le titre est bien intriguant :

Mais qui donc fabrique les draps des fantômes ? par C. Vallat, illu. A. Bailly.

Mais qui donc fabrique les draps des fantômes ? par C. Vallat, illu. A. Bailly.

Ça c'est une bonne question ! Et je dois dire que c'est ce qui m'a intrigué tout de suite en voyant ce livre. Il fallait que je découvre la réponse !

 

Je ne vais pas vous dévoiler trop l'histoire, car le but de ce petit livre est de découvrir comment et où sont créés les draps des fantômes. En fait, je ne vais rien dévoiler du tout, car chaque chose que je dirais vous enlèverait un peu de la surprise.

 

Ce petit livre (16 x 12 cm) de 20 pages au texte assez court se lit donc très rapidement.

L'histoire de Christelle Vallat est drôle et inventive. Chaque page révèle un peu le mystère, qui est assez farfelu il faut bien le dire !

Les illustrations d'Adèle Bailly sont simples et mignonnes, et permettront aux plus jeunes (2-5 ans) de découvrir une histoire de "fantômes" sans avoir peur pour autant. Eux aussi ont le droit à leur histoire d'Halloween !

 

Dans la même collection, vous trouverez aussi, pour Halloween, Mais qui donc fabrique les balais des sorcières ?, ça aussi c'est une bonne question !

 

Une petite histoire fort sympathique et amusante, pour les plus jeunes qui aiment les personnages qui font peur, mais n'aiment pas avoir peur :)

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et bon weekend !

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 12:18

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Comme souvent à l'approche d'Halloween, je me sens l'envie de vous faire d'horrrribles suggestions. Et ça tombe bien, car j'ai quelques petites trouvailles en réserve. Aujourd'hui, je commence par un album assez original :

Un dîner affreusement parfait - Texte Marie Wilmer, illu. Alexandra Gabrielli-Kuhn

Un dîner affreusement parfait - Texte Marie Wilmer, illu. Alexandra Gabrielli-Kuhn

La couverture est encore plus jolie en vrai, puisqu'elle est faite en découpe, avec la silhouette de la sorcière qui ressort.

 

L'histoire : Berthe est une sorcière qui s'ennuie un peu, toute seule chez elle. Heureusement, un jour éclot l'un des oeufs de hiboux dont elle s'occupait, et arrive Toutoutou, son nouveau compagnon ! Après avoir partagé une délicieuse soupe qui sent bon la vieille savate, ils décident de partir dans les marais à la chasse aux horreurs, pour le repas du soir. Berthe est très à l'aise dans le marée et dirige sa petite barque sans encombre. Elle sait comment éviter le nid de chauve-souris, et se faire discrète en passant devant l'antre du loup-garou. Arrivée à l'arbre aux horreurs, elle marchande avec un croque-mitaine : 1 tranche de lard, 2 vieilles chaussettes sales, 3 gros crapauds, 4 vipères et 5 aromates : voici de quoi faire un bouillon délicieusement immonde ! Bon appétit !

 

Je trouve cette histoire vraiment originale. Berthe la sorcière est amusante, et emmène les lecteurs dans son univers, sans qu'il y est ni crainte, ni peur. Elle se balade, à l'aise, dans le marais, entourée de tout un tas de créatures qui pourraient l'effrayer, mais elle les connaît, et sait comment les éviter. Mêmes les araignées, source de peur pour enfants et adultes, deviennent dans cette histoire des amuse-bouches pour Toutoutou.

Le marais est obscur, mais à aucun moment la sorcière ne se trouve dans une situation oppressante. Elle fait son marché, tout simplement. Je dois aussi préciser que les illustrations sont faites avec la technique des ombres chinoises, qui permet de donner une atmosphère particulière aux différentes scnènes (17 double-pages). Ci-dessous, petit aperçu de ce que cela peut donner.

Un dîner affreusement parfait.

Un dîner affreusement parfait.

Le marais est sombre, et on sent l'univers de la nuit, mais cela est juste suggéré, car on n'est pas totalement dans le noir. Les illustrations d'Alexandra Grabrielli-Kuhn sont vraiment superbes, et la technique utilisée donne une dimension différente à l'histoire. On observe la scène et on se laisse emporter par les illustrations, sans peur.

Le texte de Marie Wilmer est également très agréable à suivre. Il a du rythme, et donne souvent l'opportunité à la personne qui le lit de mettre le ton dans sa lecture. Je le faisais sans même m'en rendre compte ! Ce texte est amusant, et avec des petits phrases bien trouvées par-ci, par-là. Vraiment plaisant à suivre du début à la fin.

 

Une jolie balade en barque dans les marais, sans crainte des petites ou des grosses bêtes !

 

Alors, bonne lecture à tous et toutes, et bon weekend !

 

PS : Vous pouvez retrouver mes précédentes suggestions d'Halloween grâce à ces liens : pour les plus jeunes, pour les amateurs de créatures fantastiques, pour les fans de sorcières, pour les fans de vampires, et pour les amateurs de romans

Frissonnez bien !

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 14:42

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un très joli album que j'ai découvert récemment, et qui j'espère vous plaira également. Je ne vais pas jouer le suspens, car j'ai hâte de vous le présenter, il s'agit de :

Virginia Wolf de Kyo Maclear, ill. d'Isabelle Arsenault.

Virginia Wolf de Kyo Maclear, ill. d'Isabelle Arsenault.

L'histoire : Un matin, Virginia se réveille de très mauvaise humeur. Elle hurle à la lune, grogne et aboie sur tout le monde : un vrai loup. Son comportement étrange met la maison sens dessus dessous. Virginia décide de se coucher, cachée sous la couette, et de ne plus en sortir, de ne plus voir personne. Vanessa, sa soeur, n'aime pas la voir comme cela, alors elle fait tout son possible pour lui remonter le moral... mais rien n'y fait. Jusqu'au moment où elle va montrer un atlas du monde à Virginia. Cette dernière veut voler. Mais pour aller où ? A Bloomsberry ! Vanessa, pensant avoir une piste pour redonner le moral à sa soeur, cherche cette ville sur la carte... Mais elle n'existe pas. Qu'à cela ne tienne, elle prend ses pinceaux, et cette ville imaginaire dont rêve Virginia, elle va lui amener.

 

Je ne vais pas vous dévoiler la fin, car cet album crée au fur et à mesure des pages une situation particulière, et l'on est content de découvrir comment l'histoire aboutit. Je ne vais pas gâcher la surprise.

 

Pour l'anecdote, cette histoire est inspirée de la vie de la célèbre écrivaine Virginia Woolf, et plus particulièrement, de la relation qu'elle avait avec sa soeur la peintre Vanessa Bell.

 

Cet album permet d'aborder la grande tristesse, ou certains diront "le blues", que les enfants peuvent parfois ressentir, et qui semble insurmontable. La patience et la compréhension d'une oreille attentive, comme ici Vanessa, viennent à bout de tous les maux. Mais ce n'est pas tout, car cet album nous montre également l'importance de l'imagination dans l'esprit d'un enfant. C'est quand Vanessa va commencer à créer l'univers de Bloomsberry que Virginia va pointer le bout de son museau... Sa soeur l'invite à rentrer dans cet univers imaginaire qui lui plaît. 

 

L'histoire de Kyo Maclear est vraiment belle et agréable à suivre, et on tourne les pages avec une grande envie de savoir ce qu'il se passe ensuite, et quelle solution Vanessa va trouver pour faire sortir sa soeur du lit. On partage totalement l'inquiétude et la compassion de Vanessa, et la conclusion arrive comme un soulagement.

La couleur a une grande importance dans ce livre, puisque c'est la peinture de Vanessa qui va sortir Virginia de sa "tanière". Au moment le plus sombre de la crise, la couleur est presque absente, et revient en force à la fin. Les illustrations d'Isabelle Arsenault sont originales, et également fortes en contrastes qui participent totalement à l'histoire.  

 

Un album à partir de 6 ans qui sort de l'ordinaire, et qui conte une belle histoire d'amour entre soeurs, mais aussi comme l'écoute et l'imagination sont importants pour un enfants. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

PS : Suivez Le Petit Monde sur Livre Jeunesse sur Pinterest et Twitter !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Petit Monde du Livre Jeunesse
  • : Ce blog vous propose de découvrir des livres jeunesse que vous n'avez pas forcément vu dans votre librairie. Vous faire découvrir des ouvrages, des illustrateurs, des collections, voilà ce que j'aimerais faire ici!
  • Contact

Recherche