Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2020 1 07 /09 /septembre /2020 14:53

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je fais ma rentrée, et du coup j'ai envie de vous parler bande-dessinée. Cela faisait un moment que je voulais découvrir ce livre, et maintenant que je l'ai lu, j'ai vraiment envie de vous le faire découvrir. Sans plus vous faire attendre, il s'agit de : 

L'émouvantail par R. Dillies.

L'émouvantail par R. Dillies.

"Il était une fois, dans une campagne lointaine, un fermier qui, pour éviter que des oiseaux ne viennent picorer toutes ses semailles, installa dans son champ un épouvantail. Mais pas n'importe quel épouvantail, car pour des raisons encore bien étranges, celui-ci était vivant."

 

Voici comment cette histoire commence. Vous l'avouerez, c'est bien intriguant ! 

Et cet épouvantail a un petit souci... il ne fait pas peur du tout ! Les oiseaux l'ignorent royalement même. Le problème, c'est que s'il ne fait peur à personne, les oiseaux vont grignoter le champ, le fermier ne sera alors pas content... et se débarrassera de l'épouvantail ! Que faire ? Comment sauver le champ ? 

Je ne vous en dis pas plus... 

 

Ce livre vous laisse le sourire à la fin de votre lecture, tellement l'histoire est mignonne et l'épouvantail est touchant. Le scénario de Renaud Dillies est bien tourné et ce qui est fort, c'est que sur 32 pages format paysage, il a tout à fait le temps de rendre cet épouvantail très attachant. On est malheureux pour lui qu'il n'arrive pas à effrayer ces petits oiseaux.

Les illustrations, également par Renaud Dillies, ainsi que les couleurs de Christophe Bouchard, sont jolies et accompagnent bien l'histoire dans toute sa mignonnerie. 

 

J'ai bien aimé le message simple que cette bande-dessinée transmet, autour de la bienveillance et de l'altruisme. 

C'est une jolie histoire qui montre que faire une bonne action peut être récompensé, et des histoires comme cela, ça fait du bien et parfois on en a besoin. 

Dans cette bande-dessinée, personne n'est "mauvais" : chacun y va de son conseil, même le chat qui peut paraître dur. Chacun écoute et donne son point de vue, même les oiseaux qui mangent le champ... Et au final, on trouve quand même une solution. 

 

J'ai vu sur d'autres sites que cette bande-dessinée était conseillé aux lecteurs à partir de 5 ans, et je suis assez d'accord. En revanche, pas de limite d'âge à mon avis, on peut le découvrir même à 100 ans passés ! 

 

Ce livre était une charmante découverte pour moi, et j'ai hâte de pouvoir lire l'aventure suivante de cet émouvantail, car 2 autres tomes sont déjà disponibles !  
 

A mettre entre les mains de tous ceux qui aiment les jolies histoires attendrissantes, débutants ou non en BD. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2020 2 04 /08 /août /2020 21:35

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons parler bande-dessinée ! Cela faisait un petit moment. Nous allons suivre une vétérinaire pas ordinaire à travers l'une de ses aventures. Sans plus vous faire attendre, je vais vous parler de 

Enola & les animaux fantastiques, T.1 La gargouille qui partait en vadrouille, par J. Chamblain et L. Thibaudier.

Enola & les animaux fantastiques, T.1 La gargouille qui partait en vadrouille, par J. Chamblain et L. Thibaudier.

Nous entrons tout de suite dans le vif du sujet. Une gargouille ne reste pas en place et arrose les personnes qui viennent à l'église. Cela ne peut plus durer ! Le curé appelle donc Enola à la rescousse. Enola est une vétérinaire bien particulière, puisqu'elle soigne les animaux extraordinaires, ou fantastiques, comme vous préférez. Enola va donc mener son enquête pour comprendre ce qu'il se passe avec cette gargouille. 

Et je n'en dis pas plus ! 

 

Cette bande-dessinée de 32 pages s'adresse clairement aux plus jeunes lecteurs. La part belle est laissée aux illustrations, et les bulles contiennent un texte relativement court. Je dirais qu'à partir de 7/8 ans, on peut se plonger dedans. 

 

J'ai été tout de suite attirée par les illustrations de Lucile Thibaudier. Son travail est coloré et j'aime beaucoup ses couleurs. Le dessin est assez rond. L'ensemble plaira bien aux plus jeunes. Et puis, il est assez difficile de donner un âge à Enola, ce qui permettra à un large panel de lecteurs de pouvoir s'identifier, des plus jeunes aux adolescents ! Ce livre s'adresse également aussi bien aux garçons qu'aux filles. 

Enola est un petit personnage qui sait tout faire : soigner les animaux fantastiques, conduire un hélicoptère, mener une enquête, ah oui et parler à son chat ! On est clairement dans le fantastique dès le départ. 

 

Le texte de Joris Chamblain tient bien en un volume et l'enquête est rondement menée par Enola dans ce tome (on ne reste pas sur un "à suivre"). Dans cette première histoire, on n'a pas encore vraiment de contexte autour du personnage d'Enola, mais la série comprend déjà 5 volumes (chacun une histoire différente donc), ce qui laisse à penser que le lecteur apprendra des informations au fur et à mesure. 

Pas convaincue au début de ma lecture (j'aime avoir du contexte), au fil des pages j'ai trouvé ce petit personnage attachant, et son enquête dans ce monde fantastique bien imaginée pour les plus jeunes. Au final, je me suis dit que c'était une petite série bien sympathique à faire découvrir.

Et puis une histoire avec une gargouille, ce n'est pas si courant ! J'ai apprécié cette petite touche d'originalité de commencer par une créature moins... "populaire". 

 

Une bande-dessinée pour tous les jeunes amateurs de fantastiques, de créatures extraordinaires, ou pour les futurs vétérinaires ! 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2019 3 11 /12 /décembre /2019 21:32

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous présenter une bande-dessinée que j'ai aperçu dans les nouveautés de ma médiathèque. La couverture autant que la description ont attiré mon attention. Sans plus vous faire attendre, le livre dont nous allons parler aujourd'hui est donc : 

Sorceline T.1 - Un jour je serai fantasticologue ! S. Douyé, ill. P. Antista.

Sorceline T.1 - Un jour je serai fantasticologue ! S. Douyé, ill. P. Antista.

Bon, comme la quatrième de couverture a attiré mon attention, voici le résumé de l'histoire selon l'éditeurSorceline vient d’entrer à l’école de cryptozoologie pour développer sa passion : l’étude des animaux légendaires ! Analyses de comportements, soins magiques ou dressage sont au menu. Mais les places sont chères et la compétition rude pour obtenir le précieux diplôme. En plus des gorgones, vampires et autres griffons, Sorceline va devoir apprendre à mieux connaître ses nouveaux camarades. Certains deviendront ses amis ; d’autres, ses rivaux.

Petit complément, par moi : On entre tout de suite dans le vif du sujet, et dès les premières pages, les étudiants sont au travail. Sorceline va devoir apprendre à connaître ses camarades, oui, mais elle va aussi travailler sur ses premiers mystères liés aux créatures et à leurs soins. Et la situation va rapidement devenir inquiétante...


J'ai trouvé cette bande-dessinée vraiment sympathique. Sur 48 pages, les lecteurs vont entrer dans un monde fantastique et mystérieux. Sorceline, le personnage principal, est amusante et attachante. Elle et ses camarades plairont aux jeunes lecteurs, et chacun pourra se reconnaître un peu plus dans l'un d'entre-eux. Quelques pages se passent en cours autour d'une table, mais la plus grande partie est réservée au soin des créatures et au fantastique, donc rien de barbant. Le scénario imaginé par Sylvia Douyé nous plonge très rapidement dans le mystère et dans une enquête. A la fin de ce premier tome, nous n'avons pas toutes les réponses, mais déjà des éléments sont résolus, ce qui ne laisse pas le lecteur sur sa faim. 

 

Les amateurs de fantastique auront plaisir à découvrir plusieurs créatures légendaires, et pas forcément celles que l'on voit le plus dans les films ou les livres actuellement. Cela change un peu.  

 

Les illustrations ont un petit côté japonais / asiatique que j'aime bien personnellement, et les couleurs sont jolies et bien maîtrisées. J'ai apprécié tout au long de l'histoire le travail de Paola Antista. On n'est pas dans un style trop sombre et glauque, mais plutôt dans un style qui pourra plaire à un certain nombre de lecteurs, y compris des jeunes (disons, à partir de 9/10 ans). 

 

Et voici une petite vidéo pour vous donner un aperçu : 

Sorceline, Tome 1.

Ce premier tome résout quelques mystères, mais la suite est d'ors et déjà disponible dans le tome 2. Et pour les fêtes, un coffret avec les 2 tomes est disponible. Une idée de cadeau à glisser sous le sapin ?

 

Une très jolie bande-dessinée pour les fans de créatures fantastiques, qui n'ont rien contre quelques mystères à résoudre...  

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 21:50

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous présenter mon petit coup de cœur BD du mois de septembre. Le grand héro dont je vais vous parler aujourd'hui a pas moins de deux histoires à son actif ! Sans plus vous faire attendre, il s'agit de : 

Le facteur de l'espace tomes 1 et 2, par G. Perreault.
Le facteur de l'espace tomes 1 et 2, par G. Perreault.

Le facteur de l'espace tomes 1 et 2, par G. Perreault.

Le premier tome selon l'éditeur : Bob aime bien sa petite routine et adore son travail : pour lui, la poste, c'est très important ! À bord de son vaisseau, il distribue des lettres et des colis à un tas de gens, partout dans la galaxie. Du moins, la partie de la galaxie qu'il connait. Par contre, ce matin, il y a un pépin au bureau de poste.

Petit complément au résumé : Et ce pépin, c'est que Bob va devoir sortir de sa routine ! Car ce matin, son trajet habituel a été changé, et il part vers l'inconnu notre Bob. Et ça, ça ne lui plaît pas du tout.... Mais... et si finalement il y prenait goût ? 

Ce premier tome a reçu la récompense "Pépite France Télévisions" lors du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil 2016.

 

Le second tome "Les pilleurs de l'espace", selon l'éditeur Après avoir appris à casser la routine et apprivoiser le changement, Bob le facteur de l’espace doit révéler un défi de taille : travailler en équipe ! Pour leur première journée de travail ensemble, Marcelle, sa nouvelle collègue à l’entraînement, et lui devront livrer une seule et unique lettre. Si cette mission s’annonce plutôt simple, elle se transformera rapidement en une véritable quête d’un bout à l’autre de la galaxie ! D’autant plus que d’autres personnages semblent s’intéresser de très près à cette mystérieuse enveloppe...

Petit complément au résumé : notre Bob va avoir bien du mal à accepter la présence de Marcelle, qui lui fait changer ses habitudes et l'oblige un peu à se remettre en question sur certains points. La journée se finira-t-elle bien pour tous les deux ? 

Ce deuxième tome est disponible depuis le 6 septembre.

 

Alors, pourquoi j'ai commencé cet article en parlant de petit coup de cœur ? Et bien parce que j'ai à peu près tout aimé dans ces deux livres.

 

Déjà, le personnage de Bob est très attachant. Bob, c'est un anti-héro bien installé dans sa routine et qui ne veut pas changer. Ses aventures vont lui faire réaliser que le changement peut avoir du bon. Bob va faire face à beaucoup d'épreuves, mais rien ne pourra l'arrêter dans la tâche qu'il s'est fixé : livrer ses paquets à bon port ! 

 

L'histoire inventée par Guillaume Perreault est une bonne introduction à la science-fiction. Dans les deux tomes, Bob va de planète en planète et rencontre beaucoup de personnes différentes.

Le dessin, également de Guillaume Perreault, est lisible et facile a suivre même par ceux qui ne sont pas forcément très habitués à la bande-dessinée. 

L'histoire est originale, les personnages sont attachants, même s'ils ne font pas des choses extra-ordinaires. Justement, Bob est sans doute attachant aussi parce qu'il est comme tout le monde et qu'il se retrouve embarqué dans une folle histoire, les deux fois ! La colorisation est belle, avec des tons différents pour chaque planète. Et justement, l'univers imaginé par l'auteur, les planètes et leurs caractéristiques propres sont vraiment bien trouvées, bien pensées, et on se laisse très vite prendre par ces mondes un peu délirants. On aimerait bien les visiter nous aussi ! Et pourquoi pas livrer le courrier avec Bob ?

 

L'ensemble est plein d'humour, et Bob lui-même est amusant un peu malgré lui. Ces deux bandes-dessinées nous offrent un agréable moment de lecture. Une fois commencées, on a envie de savoir comment ce pauvre Bob va s'en tirer.

 

Ces bandes-dessinées sur des voyages interplanétaires pourront plaire à tous, adultes comme enfants à partir de 7 ans, pour peu qu'on aime la science-fiction... et la bande-dessinée. 

 

Une idée de cadeau à mettre de côté pour les garçons, tout comme pour les filles, qui aiment avoir la tête dans les étoiles !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 16:55

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons parler de BD. Il me semble que cela fait longtemps... Celle que je vais vous présenter s'adresse aux lecteurs de 8-12 ans. Sans plus vous faire attendre il s'agit de : 

Crevette, par E. Shanta

Crevette, par E. Shanta

L'histoire : Alors Crevette - car oui, c'est le nom du personnage principal - est une apprentie sorcière qui vient d'être recalée à l'examen d'entrée à l'école de sorcellerie. Alors elle est toute triste Crevette, mais par chance, elle va tomber sur Joseph, son voisin qui se trouve être aussi un démon collecteur d'âmes (un peu spécial comme travail). Joseph et son colocataire Gamelle, un chat savant, vont l'entraîner pour l'examen d'entrée, et en échange, elle leur préparera de bons petits plats et fera un brin de ménage. Le deal est conclu, les cours peuvent commencer. Mais ils n'ont que 15 jours devant eux pour faire de Crevette une vraie sorcière. Vont-ils y arriver ?

Alors, avec ces 120 pages, cette bande-dessinée n'est pas uniquement centrée sur l'entrée dans l'école. Sans vous faire un énorme spoiler, Crevette va réussir l'examen, et nous allons donc assez rapidement pouvoir suivre ses débuts dans l'école de sorcellerie et rencontrer ses nouveaux amis, ce qui est plutôt sympa. 

 

Normalement je ne suis pas fan de ce style d'illustrations, mais ici je trouve que cela colle bien avec l'univers un peu loufoque de cette bande-dessinée. Au fil des pages on s'y fait totalement, et je trouve même que les dessins un peu ronds et par endroit simplistes d'Elodie Shanta sont très bien pour la tranche d'âge visée. On entre dans un univers de sorcellerie pas trop glauque ni obscur, mais plutôt amusant et coloré. 

Les personnages sont attachants, surtout les personnages principaux. Certains personnages ont un côté un peu farfelus par les petits détails imaginés par l'illustratrice et qui leur donnent un côté amusant. Je pense par exemple au prof de runes qui a les deux bras entièrement tatoués de runes. Son cours, il l'a dans la peau ! (oh oh). 

 

L'histoire, également par Elodie Shanta, est vraiment sympa et bien pensée pour les enfants de 8 ans et plus. Il y a des petites touches d'humour partout, avec des scènes qui amuseront les enfants, et pas seulement les parents. 

Les plus jeunes pourront découvrir en douceur l'univers de la magie, car comme Crevette reçoit des leçons, les lecteurs apprennent également de cette façon comment la sorcellerie fonctionne dans son monde. Le livre comprend donc quelques pages avec des zooms sur les cahiers de Crevette, pour voir ce qu'elle a noté sur les herbes par exemple, ou sur les runes. 

Crevette est jeune, comme les lecteurs, et il est donc plus facile pour eux de s'identifier. Alors oui, ils ne vont pas faire de magie, mais eux aussi vont peut être devoir se faire de nouveaux amis dans une nouvelle école, eux aussi ont des examens, et comme Crevette ils ne doivent pas se décourager et travailler dur pour réussir. 

On n'est pas dans une histoire 100% magie, il y a aussi les disputes entre amis, les petites jalousies, les amoureux... Un ensemble de sujets assez complet pour les plus jeunes. 

 

Une jolie découverte que cette BD autour de la sorcellerie. Elodie Shanta a imaginé un univers et une histoire qui sont amusants, intéressants et bien adaptés aux lecteurs. A mettre entre les mains des petits amateurs de sorcellerie, ou de ceux qui ne demandent qu'à découvrir cet univers !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2017 2 26 /12 /décembre /2017 19:17

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon Noël !

 

Pour celles et ceux qui auraient encore quelques cadeaux à faire, le titre que je vais vous présenter aujourd'hui sera peut-être une source d'inspiration. Je crois bien que c'est la première fois que je vous présente un manga sur ce blog, mais vous allez le voir, il ne s'agit pas de n'importe quelle histoire puisque ce titre c'est : 

Les Trois Mousquetaires, d'après l'oeuvre d'Alexandre Dumas, dessins Russkey.

Les Trois Mousquetaires, d'après l'oeuvre d'Alexandre Dumas, dessins Russkey.

Bon, je vais me passer de faire un résumé de l'histoire, je pense que vous la connaissez déjà... 

 

Cela faisait un moment que j'avais entendu parler de cette collection "Les classiques en manga", mais pour le moment je n'avais pas osé me lancer. J'ai donc choisi de me faire une idée en sélectionnant Les Trois Mousquetaires, et ce n'était pas un cadeau pour l'éditeur, car j'adore ce roman au demeurant, alors j'attendais cette adaptation au tournant je peux vous le dire ! ^^ 

 

Alors déjà, quelle est l'idée derrière ce livre ? Et bien c'est de faire découvrir aux jeunes lecteurs de grands classiques de la littérature mondiale, à travers le manga, afin que cela leur semble plus accessible et qu'ils visualisent mieux l'action. Cela peut également leur donner l'impression d'un récit plus vivant, qu'ils pourront lire sans souci jusqu'à la fin. 

Avec Les Trois Mousquetaires, on vise les enfants à partir de 9 ans. Alors, bien sûr, sur 272 pages, les lecteurs n'auront pas accès à l'intégralité du récit. Ici, nous découvrons l'arrivée de D'Artagnan sur Paris, sa rencontre avec ses futurs compagnons, et par la suite nous suivrons leur aventure visant à récupérer auprès du Duc de Buckingham le collier de la Reine ! Vous l'aurez donc compris, les enfants vont découvrir les grandes lignes de l'histoire d'Alexandre Dumas. Nous sommes vraiment sur une introduction à cet univers, qui devrait leur donner envie d'en connaître bien plus lorsqu'ils auront le niveau pour lire l'oeuvre intégrale. 

 

En ce qui concerne le dessin, le manga est en noir et blanc, à part quelques pages couleurs au tout début, mais si vos enfants sont déjà habitués à lire des mangas, cela ne devrait pas leur poser de problème. En ce qui concerne le style "manga", cela rend plutôt bien avec l'univers de Dumas. Les combats sont particulièrement vivants, et le dessin des différents personnages rend plutôt bien. 

 

Je suis assez difficile avec les adaptations de romans en bande-dessinée, en manga, ou même en film, et je préfère en général lire ou voir afin de me faire une idée. Je dois dire que ce livre m'a plutôt convaincu. C'est une bonne introduction au roman de Dumas. Il faudra tout de même prendre le temps d'expliquer aux enfants que ce récit vient d'un livre beaucoup plus gros, qu'ils pourront découvrir plus tard s'ils en ont l'envie.

 

D'autres titres existent dans cette collection, certains plus pour les filles, d'autres plus pour les garçons, certains pour des lecteurs plus jeunes, d'autres pour des plus vieux (regardez bien le nombre de pages avant de choisir). Quelques exemples de titres disponibles : Jane Eyre, La Petite Princesse Sara, Tom Sawyer, Sherlock Holmes, Les Misérables, Les Qautre Filles du Docteur March, Roméo et Juliette, Raison et Sentiments, etc.

 

Une collection originale pour faire découvrir les grands classiques aux enfants, sans les rebuter. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 10:50

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien, et que vous avez pensé au changement d'heure !

 

Aujourd'hui, un autre livre spécial "Halloween". Certains d'entre-vous le connaîtront peut-être, ne serait-ce que de nom, il s'agit de : 

Zombillénium, T.1, Gretchen, par Arthur de Pins.

Zombillénium, T.1, Gretchen, par Arthur de Pins.

Vous avez peut-être vu des publicités, ou bien aperçu une bande-annonce, car cette bande-dessinée vient tout juste d'être adaptée au cinéma, et le film est actuellement dans les salles. C'est l'occasion de vous faire connaître la bande-dessinée originale, en trois tomes.

 

L'histoire selon l'éditeur : Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille le parc d'attractions Zombillénium. On n'embauche pas n'importe qui, chez Zombillénium : les simples mortels n'ont qu'à passer leur chemin, ici on ne travaille qu'avec d'authentiques loups-garous, vampires et momies. C'est ce que va découvrir Aurélien, un homme au bout du rouleau, trompé par sa femme ; et qui va se retrouver embauché malgré lui dans cette étrange entreprise. Gretchen, sorcière stagiaire, va l'aider à faire ses premiers pas...

 

Voici une bande-dessinée à offrir à vos adolescents. Imaginez Disneyland, mais version zombies, vampires, loups-garous, etc. Le but du parc : faire peur aux clients. Mais actuellement, le parc connaît un peu la crise : il faut du nouveau, faire davantage peur. Et si Aurélien devenait ce nouvel outil commercial ? Bienvenue dans un monde de business un peu particulier...

 

L'histoire est originale, et tout au long de ce premier tome, le lecteur a droit à un mélange d'humour et d'horreur bien orchestré. Un bon petit cocktail spécial "Halloween" ! 

 

La bande-dessinée fait 48 pages, en couleurs, et tout, texte comme illustrations, est géré par Arthur de Pins (qui a également fait Péchés Mignons, pour ceux qui connaissent). L'ensemble est agréable à suivre, drôle, avec des illustrations en accord avec le thème de l'horreur, sans être trop glauques (ce qui aurait entaché le côté humour). 

 

Quand on finit ce tome 1, on a bien envie de continuer à suivre ce délire macabre, et d'aller chercher le tome 2. 

En plus, il y a en vraiment pour tous les goûts niveau créatures fantastiques : zombies, vampires, loups-garous, momies, sorcières, squelettes, fantômes, démons, etc. Chacun y trouvera son compte ! 

 

Une bande-dessinée "mortelle", à offrir aux fans de fantastique !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 08:30

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Je n'avais pas du tout prévu de vous parler de BD aujourd'hui, mais je me suis plongée dedans hier, et je me suis dit qu'il fallait que je vous fasse découvrir celle-ci ! C'est une bande-dessinée pour les adolescents (et les adultes), qui se passe pendant la seconde guerre mondiale. Il s'agit de : 

La Guerre de Catherine, par J. Billet, ill. C. Fauvel.

La Guerre de Catherine, par J. Billet, ill. C. Fauvel.

Il s'agit d'une adaptation du roman de Julia Billet : La Guerre de Catherine.

Petit résumé de l'histoire selon l'éditeur : 1941. Rachel étudie à l’internat de la maison de Sèvres, où ses parents l’ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s’intensifient, il n’y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d’avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Raconte, lui intiment ses professeurs en l’envoyant sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C’est ainsi que nous découvrons le quotidien d’une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art. 

 

Nous découvrons donc la vie de Rachel, qui devient Catherine, de 1941 jusqu'à la fin de la guerre, et aussi un peu après dans sa nouvelle vie qu'elle essaye de reconstruire. Plusieurs fois elle devra changer de foyer de peur d'être arrêtée. Au fil de ses voyages, elle rencontrera beaucoup de gens, commencera à s'attacher, et puis devra partir. Mais un jour, elle le sent, elle les reverra. 

 

Cette bande-dessinée est magnifique et bouleversante. Malgré le nombre de pages, 112, j'ai commencé à lire et je ne me suis plus arrêtée jusqu'à la fin.

On alterne les moments de tranquillité de la vie quotidienne, et les moments de tristesse où il faut encore partir, en accompagnant Catherine et en vivant avec elle tout cela. Le texte de Julia Billet, même mis en bande-dessinée, accompagné des planches et des couleurs de Claire Fauvel nous permettent ensemble d'entrer dans le personnage et de vivre avec elle ces moments.

 

Je trouve que c'est un livre intéressant à mettre entre les mains des lecteurs à partir de 15 ans (je crois que la seconde guerre mondiale est étudiée en troisième), et qui n'ont pas forcément envie de se plonger dans le roman, ou bien qui trouveront que la mise en scène à travers l'image rend les choses plus "réelles". 

Catherine est une jeune adolescente, juive, qui va devoir échapper aux allemands, changer d'identité et vivre cachée pendant plusieurs années. Ils vont suivre ses aventures, et se rendre compte de ce que cette époque représentait pour beaucoup de jeunes juifs. 

Ce que je trouve intéressant, c'est que l'auteur n'a pas ressenti le besoin de représenter la violence. Elle nous est suggérée par des dialogues, par les actions des résistants, par la peur de Catherine et de ses amis, par la radio qui annonce la disparition de milliers de juifs, par l'arrestation de petites filles,... en fait, par beaucoup de petites choses. Mais à aucun moment nous n'avons des scènes sanglantes, des allemands qui hurlent. On arrive à comprendre l'horreur de la guerre par des scènes de la vie de tous les jours, que chacun pouvait vivre. Vraiment une approche originale.

 

Bref, je ne conseillerai que trop cette lecture, pour les amateurs d'histoire mais en images, et pour les lecteurs qui ont envie d'avoir un point de vue différent sur la guerre, en suivant une petite jeune fille qui va voyager avec son appareil photo, et nous montrer le quotidien de sa guerre, celle d'une adolescente en fuite. 

 

Un très beau moment de lecture à découvrir !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et bon weekend ! 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 20:39

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous continuons sur la bande-dessinée, puisque je vais vous présenter un livre découvert par hasard lors de mes flâneries dans les allées de ma bibliothèque. Cette bande-dessinée s'adresse aux jeunes lycéens qui ont des rêves de musique plein la tête ! Il s'agit de

Big Bang Cats tome 1, par Grimaldi, dessin Anna Cattish.

Big Bang Cats tome 1, par Grimaldi, dessin Anna Cattish.

L'histoire : Tina vient d'arriver dans un nouveau lycée. Elle fait partie des élèves "normaux qui ne veulent pas d'histoire", autrement dit, pas les plus cools et les plus populaires, ceux que l'on ne remarque pas trop. Le hasard des choses vont l'amener à créer un groupe avec trois autres personnes de sa classe. Elle qui ne voulait pas chanter en public va très rapidement se retrouver à faire son premier concert ! Mais tout cela doit rester secret ! Personne ne doit savoir qui se cache derrière les masques des Big Bang Cats !

 

Voici une bande-dessinée bien sympathique pour les ados. 

Alors, oui, le scénario n'est pas hyper original : les ados qui se lancent dans un groupe de rock, visages cachés pour ne pas qu'on les reconnaisse au lycée, etc, mais l'histoire inventée par Grimaldi est intéressante pour d'autres raisons.

Sous couvert du groupe, elle permet en effet d'aborder plusieurs sujets très actuels dans l'univers des adolescents. Par exemple, le thème de l'homosexualité, qui est pour le moment entrevu, sera sans doute plus développé dans les deux tomes suivants. Mais sont également abordés les problèmes de gardes alternés et de communication ado/parents, avec le père de Tina que ne peut plus la prendre et sa mère qui essaye de communiquer par tous les moyens avec sa fille. Et Eloise, malgré les commentaires pas toujours sympas de ses camarades sur ses rondeurs, est une ado bien dans ses baskets et enjouée. 

Cette petite bande est attachante, et on a plaisir à les suivre dans leur aventure musicale. Les personnages, même timides, tentent leur chance et cela va payer !

Cette bande-dessinée se place vraiment dans l'air du temps.

 

Les illustrations ont un peu un style "manga" que j'aime assez et qui colle bien à l'histoire et à son côté "rock". Les cases sont claires et l'histoire facile à suivre. Pour le moment, deux autres tomes sont disponibles, mais la série semble toujours être en court. 

 

Une BD pour les fans de musique qui rêvent eux aussi de fonder leur groupe et de se lancer ! 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 11:22

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien. 

 

Aujourd'hui, nous allons parler de BD ! Cela faisait un petit moment. Nous allons découvrir la vie de tous les jours d'une petite fille de 10 ans, Esther, à travers ce livre : 

Les Cahiers d'Esther, Histoires de mes 10 ans, par Riad Sattouf.

Les Cahiers d'Esther, Histoires de mes 10 ans, par Riad Sattouf.

Esther est donc une petite fille de 10 ans bien dans ses baskets. Elle vit à Paris dans un appartement avec ses parents et son frère, cet "abruti", avec qui elle partage sa chambre. Elle adore son papa, trouve sa maman très sympa, va à l'école privé, parce que son père trouve que c'est mieux pour une fille de son âge. Elle rêve d'avoir un Iphone, de devenir une chanteuse célèbre, et d'avoir 4 filles. Quel programme ! 

Esther a raconté 52 histoires sur elle, sur sa vie, sur l'école, la colo, sa famille, ses amies, etc., à l'auteur-dessinateur de bandes-dessinées Riad Sattouf, qui les retranscrit aux lecteurs de la façon la plus fidèle possible !

 

J'ai trouvé cette BD super, et pour tout un tas de raison. 

Tout d'abord, parce que j'avais l'impression d'avoir 10 ans de nouveau, et de me plonger dans mon premier Titeuf, sauf que cette fois le personnage principal était une fille. Ce qui m'aurait bien plu à l'époque ! Tout comme Titeuf, Esther parle comme les enfants à l'école, en utilisant un peu de gros mots (mais en s'excusant), en faisant des tournures de phrases pas toujours très correctes, bref, en parlant de façon réaliste et actuelle. 

 

Esther nous raconte le monde depuis ses yeux de petite fille de 10 ans, ni riche, ni pauvre. Elle ne comprend pas tout au monde, mais observe tout, et tente d'expliquer ce qu'elle voit avec ses propres mots, ses propres idées. Par exemple, pour elle, pour être connue, il faut être blonde et souple, sinon ça ne marchera jamais. Et cela elle l'a étudié très attentivement en regardant et en écoutant les stars, à la télé, sur internet, etc. Une étude très sérieuse et approfondie donc !

 

Et tout au long de ces 52 histoires, le lecteur va découvrir tout ce qui fait le monde des enfants de 10 ans actuellement : The Voice, Kendji, Black M, les Iphone, les Ipad, etc.... En tant qu'adule, on réalise le petit monde qui entoure les enfants aujourd'hui, et grâce à Esther on comprend un peu comment ils analysent tout cela. 

Esther voit le monde avec les yeux d'une enfant de 10 ans. Parfois il se passe des choses heureuses (par exemple, son histoire d'amour de 45 minutes avec Lucio avant de partir en colonie), parfois des choses difficiles. A l'école, les enfants entre eux peuvent être assez durs. Esther vit la même chose que les enfants d'aujourd'hui, et elle les aide sans doute un peu à comprendre ce qu'il se passe, et pourquoi les choses arrivent. Même si elle ne saisit pas tout elle-même, elle donne un sens à la situation du haut de ses 10 ans, elle met des mots sur des situations. 

 

Le support bande-dessinée et les illustrations de Riad Sattouf permettent de rendre l'ensemble encore plus accessible aux jeunes. Certains auront en effet plus de plaisir à suivre les histoires d'Esther sous forme de dessins. Et puis cela permet aussi vraiment la multiplication d'histoires courtes (sur une page), ce qui permet d'aborder plus de sujets, qui n'auraient pas forcément été super intéressant sur plus d'une planche. De cette façon, beaucoup d'aspect de la vie des jeunes aujourd'hui sont abordés.

 

Une bande-dessinée vraiment cool pour les 10 ans et plus, avec un personnage proche d'eux, déjà par l'âge, mais aussi par le monde et l'époque dans lequel ils vivent. L'identification se fait plus facilement. 

 

Une idée de bande-dessinée qui sort de l'ordinaire pour les filles, et pour les garçons ! 

 

Alors, bonne découverte à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Petit Monde du Livre Jeunesse
  • : Ce blog vous propose de découvrir des livres jeunesse que vous n'avez pas forcément vu dans votre librairie. Vous faire découvrir des ouvrages, des illustrateurs, des collections, voilà ce que j'aimerais faire ici!
  • Contact

Recherche