Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 20:56

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un roman que je viens juste de terminer. J'ai vu sur un site qu'il était recommandé pour les enfants à partir 9 ans, et je suis plutôt d'accord. Ce roman c'est : 

Les Lutins Urbains T.1, L'attaque du Pizz' Raptor, par. R. Marhic.

Les Lutins Urbains T.1, L'attaque du Pizz' Raptor, par. R. Marhic.

Petit résumé de l'histoire selon l'éditeur On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n'ont rien perdu de leurs pouvoirs d'agaceries, tracasseries, et espiègleries... Quel est donc cet inconnu qui s'en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l'argent ? Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n'est pas un lutin, ça y ressemble bien... Mais voilà le coupable arrêté : c'était un simple SDF. Affaire réglée. Pas pour Gustave ! Qui ne se doute pas que sa quête du Pizz' Raptor va le mener jusqu'à l'Université d'Onirie. Là où les Lutins Urbains ont trouvé refuge. Sous la protection du mystérieux Professeur B, Docteur en Lutinologie...

 

Ce résumé donne une assez bonne idée de ce premier tome, car on se rend tout de suite compte du côté un peu "loufoque" de l'histoire. Ce roman emmène en effet ses lecteurs dans une histoire amusante et pleine de rebondissements, avec des personnages au fort caractère, qui vont donner du fil à retordre à Gustave lors de son enquête.

L'univers imaginé par l'auteur, Renaud Marhic, est très original et plein de surprises. On ne sait jamais à quoi s'attendre en tournant la page, ce qui donnera encore plus envie aux jeunes lecteurs de continuer. Sur les 126 pages que comprend le roman, pas de risque d'ennui, il se passe toujours quelque chose, et souvent quelque chose d'incroyable ! 

 

Tout au long de l'histoire, jeux de mots et blagues composent le texte, ce qui rend la lecture plus vivante. Certains jeux de mots échapperont peut être aux plus jeunes, mais si vous, parents, vous prenez le temps de découvrir le texte avec eux, cela vous amusera bien.

Le texte est écrit assez large, pour faciliter la lecture, et plusieurs illustrations en noir et blanc viennent compléter certains passages de texte, afin de mieux permettre aux jeunes lecteurs de visualiser ce qu'il se passe. Il est tout de même plus facile d'imaginer un Troll une fois qu'on a vu son portrait, vous ne trouvez pas ?

 

Par endroit un petit "psiiiiit" du narrateur amènera les lecteurs à se tourner vers une note de bas de page, dans laquelle il s'adressera à eux directement, les amenant à faire une action, ou bien à réfléchir à quelque chose, ce qui est plutôt sympa, et permet également de faire une mini pause dans la lecture. 

 

4 tomes des lutins urbains sont disponibles pour le moment, avec des titres tels Le dossier Bug le Gnome, Les Lutins Noirs ou encore Le Péril Groumf... qui présagent d'aventures tout aussi amusantes. 

 

Une lecture attrayante avec des personnages tous plus surprenants les uns que les autres ! A mettre entre les mains de ceux qui croient aux lutins... et de ceux qui n'y croient pas encore ! 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 15:23

Bonjour à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je continue avec des suggestions de romans jeunesse à lire sur la plage cet été.

Le livre dont je vais vous parler vient tout juste de sortir, et j'avais hâte de le découvrir. C'est un ouvrage à mi-chemin entre le roman et le documentaire historique, car cette collection s'intéresse aux personnages célèbres de l'histoire. Le livre que je vais vous présenter aujourd'hui s'intitule : 

Les sortilèges de Cléopâtre, par Jessica L. Nelson.

Les sortilèges de Cléopâtre, par Jessica L. Nelson.

J'ai choisi le personnage de Cléopâtre pour découvrir cette nouvelle collection, mais vous pouvez également trouver l'histoire de Jeanne d'Arc, et bientôt celles de Voltaire et de Sarah Bernhardt. 

 

Voici donc un roman conseillé pour les enfants à partir de 9 ans, qui nous propose de suivre Cléopâtre à l'âge de 10 ans. La future reine s'adresse directement à nous, lecteurs, et nous explique sa vie au jour le jour dans une famille royale égyptienne. Car malgré son jeune âge, Cléopâtre est loin d'avoir une vie banale : son père est un pharaon très moyennement apprécié, et certains complotent déjà pour le remplacer. La soeur aînée de Cléopâtre, bien placée pour monter sur le trône, voit ses frères et soeurs comme des rivaux, et est loin d'être la grande soeur idéale... 

Sur environ 70 pages, nous suivons donc un passage de la vie de la jeune Cléopâtre, un passage clef, puisqu'elle en apprendra plus sur ses origines et sur son destin. Cette partie (et c'est bien expliqué par l'auteur) est inventée et romancée, car en vérité on ne sait pas grand chose de l'enfance de Cléopâtre.

Le fait que le texte soit raconté à la première personne et que la future reine s'adresse directement à ses (jeunes) lecteurs rend l'histoire plus vivante pour les plus jeunes, qui rentreront plus facilement dans le récit. Même si d'un premier abord certains pourraient ne pas être emballés par l'aspect historique de ce roman, le fait que la jeune reine leur parle comme à un copain leur semblera sans doute plus attrayant. 

 

Les 10 dernières pages sont réservées à un résumé de la vraie vie de Cléopâtre, cette fois encore à la première personne. Les enfants découvrent ainsi le destin de la jeune Cléopâtre de 10 ans qu'ils ont suivi dans une aventure juste quelques pages plus tôt. Même si son histoire est triste, le livre ne finit par sur une note négative, mais plutôt sur un bilan de la vie de Cléopâtre. 

 

Le texte de Jessica L. Nelson est bien construit et accessible pour les lecteurs de la tranche d'âge visée. Certains mots sont d'ailleurs expliqués dans des notes de bas de page, afin de s'assurer que les enfants ne bloqueront pas dessus. 

Le texte ne fait que 80 pages, mais contrairement à d'autres livres pour cette tranche d'âges (qui font parfois entre 90 et 120 pages), il comprend très peu d'illustrations. Il y en a quelques petites en noir et blanc pour illustrer des objets ou des situations par-ci, par-là dans le texte, afin d'accompagner la bonne compréhension du lecteur. On a donc au total un bon nombre de pages à lire, qui seront déjà bien suffisantes pour certains jeunes lecteurs.

 

Ce petit roman est au final une lecture bien agréable, avec une histoire assez prenante, qui nous permet de nous plonger dans l'Egypte des pharaons, les tensions et complots à la cour... avec une touche de magie ! Mais je n'en dis pas plus !

 

Et si vous avez envie de faire découvrir Cléopâtre à vos enfants, sans qu'ils soient encore en âge de lire ce roman, je vous avais parlé il y a quelques temps de cet album, qui pourrait vous intéresser : Cléopâtre

 

Un roman à mettre entre les mains de tous les petits curieux de l'Histoire du monde, et ceux qui ont envie de commencer à la découvrir !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 21:36

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous présenter un roman que j'ai découvert grâce à ma bibliothèque. C'est un roman que j'ai vraiment beaucoup apprécié, et depuis que je l'ai lu, j'ai très envie de vous le présenter. Ce livre c'est : 

Perdus de Vue, par Y. Hassan et R. Hausfater.

Perdus de Vue, par Y. Hassan et R. Hausfater.

L'histoire selon l'éditeur :  Sofiane et Régine. L'adolescent et la vieille dame. Contre toute attente, le destin les réunit. Peu à peu ils se dévoilent, partagent leurs passions, les lectures, les balades... et les douleurs aussi. Forts de soutien et de courage, c'est ensemble qu'ils se confrontent aux erreurs du passé et façonnent l'histoire d'une belle amitié. 

 

Effectivement, rien ne devait rassembler Sofiane, un "jeune des cités" et Régine, une vieille dame aveugle qui cherche une jeune fille pour remplacer sa lectrice habituelle pendant les vacances. Ils viennent de deux mondes différents, mais vont se comprendre comme personne d'autre de leur entourage ne parvient à les comprendre. Ensemble, ils vont faire face à leurs sentiments profonds, et essayer de changer le cours des choses. Quand l'un doute, l'autre est là pour le rattraper. C'est un véritable échange, une belle amitié. 

 

Je connaissais déjà Yaël Hassan pour d'autres romans jeunesse, mais je ne connaissais pas encore Rachel Hausfater. Ce duo d'écriture fonctionne parfaitement bien et rend le récit encore plus intéressant et crédible. On suit l'histoire du point de vue des deux personnages, chacun son tour. Cela rend le livre plus facile à suivre pour les lecteurs, qui s'identifieront au personnage qu'ils souhaitent, ou resteront libre de ne pas choisir, mais de simplement mieux comprendre ce qu'il se passe dans la tête de l'un et de l'autre. Les chapitres s'alternent, se suivent, et nous permettent au final d'avoir deux visions des différentes scènes, et de mieux comprendre les réactions de chacun. 

 

Ce roman s'adresse aux lecteurs à partir de 11 ans. Il n'y a donc pas d'illustrations (mis à part la couverture), et le livre comprend un peu moins de 160 pages. Le texte est très vivant, car il compte beaucoup de dialogues entre Sofiane et Régine, et certains passages sont assez amusants de par le choc des cultures et surtout des générations entre un ado et une vieille dame. 

 

Quelques références à la seconde guerre mondiale, et plus particulièrement à l'arrestation des juifs, sont faites dans le livre, lorsque le passé de Régine est abordé. Il vaut donc mieux que les lecteurs aient une petite idée de ces événements historiques avant de se lancer dans cette lecture.

 

Voici vraiment une belle histoire, prenante. Les personnages sont attachants et touchants. Le lecteur entre facilement dans leur univers et n'a plus envie d'en sortir. 

 

A mettre dans les mains des jeunes lecteurs qui aiment les histoires réalistes, et qui traitent de sujets tels que la famille ou l'amitié. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 20:22

Bonsoir à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Ce soir, nous allons monter dans un vaisseau et partir dans l'espace direction Saturne. Ce soir, vous l'aurez compris, le livre que je vais vous présenter est un roman de science-fiction, il s'agit de : 

Galaxine et les anneaux de Saturne, par L. Major.

Galaxine et les anneaux de Saturne, par L. Major.

L'histoire selon l'éditeurEn compagnie du beau et fidèle androïde Aérofrin, Galaxine parcourt le cosmos dans son vaisseau, le Moucheron, enquêtant et rétablissant l’ordre partout où cela est nécessaire dans le système solaire et même au-delà. Cette fois-ci, la Veilleuse de l’Espace se rend sur Saturne après un appel terrifié d’Acamar, le gouverneur de la planète. Les anneaux ont disparu ! Qui les a dérobés ? Pour les rendre, le maître-chanteur a des exigences pour le moins farfelues… Quelles sont les véritables raisons de ce vol ? Galaxine saura-t-elle démêler le vrai du faux, au milieu des hologrammes et des faux-semblants ?

 

Galaxine et Aérofrin forment donc un duo d'enquêteurs de choc, que l'on n'hésite pas à contacter dans les situations catastrophiques. Normalement, ils forment une bonne équipe, mais cette fois, il faudra faire avec les étranges (et amusants) "bugs" d'Aérofrin...

 

Voici un roman destiné aux lecteurs confirmés, à partir de 11 ans, qui pourra donner aux enfants le goût de la science-fiction. Pourquoi confirmés ? Parce que ce livre comprend tout de même 127 pages, sans illustrations pour accompagner les jeunes lecteurs. Ce sera à eux d'imaginer.

Mais pas de souci, le texte aide vraiment le lecteur à visualiser au mieux les différentes scènes. Les endroits décrits sur Saturne sont tout de même assez proches d'endroits que l'on peut trouver sur la Terre (une boulangerie, une banque, une maison avec jardin, etc.), et les enfants n'auront donc pas trop de mal à imaginer la vie sur Saturne, même si de nombreux autres éléments les feront clairement voyager dans un univers futuriste, sur une autre planète ! Tout est vraiment bien dosé pour ne pas perdre les jeunes lecteurs de science-fiction. Le vocabulaire employé n'est ni trop simple, ni trop complexe, juste ce qu'il faut, et on arrive facilement à comprendre les mots inventés. 

 

Jusqu'ici je connaissais l'auteure, Lenia Major, plutôt pour ses albums, et je trouve ce roman de science-fiction vraiment très bien pensé et imaginé. Elle nous emporte tout au long du livre dans un univers bien construit, avec des personnages amusants et que l'on a envie de suivre dans leurs aventures.

 

Le côté "enquête" de ce roman plaira également aux lecteurs fans de mystères à résoudre, et cette fois il s'agit de retrouver les anneaux de Saturne ! Comment une chose aussi grande a-t-elle pu disparaître ? Et qui peut bien être à l'origine de cette formidable disparition ?

 

Aventure, humour, science-fiction et voyage dans l'espace, enquête, mystère,... ce livre est vraiment très complet et pourra plaire à de nombreux lecteurs, autant garçons que filles !

 

Alors, n'hésitez pas à vous plonger dans les aventures de Galaxine, d'autant plus qu'un deuxième volume est dès à présent disponible : Galaxine et les cranards de Mars (non, il n'y a pas de faute...).

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

  

Partager cet article
Repost0
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 09:47

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, nous allons parler d'un roman que je voulais prendre le temps de lire depuis un petit moment, parce que j'en avais pas mal entendu parler autour de moi. C'est désormais chose faite, il vient de passer dans ma pile "livres lus". Ce roman que je vais vous présenter c'est : 

La Fille qui Navigua autour de Féérie dans un Bateau Construit de ses Propres Mains, par C. M. Valente.

La Fille qui Navigua autour de Féérie dans un Bateau Construit de ses Propres Mains, par C. M. Valente.

L'histoire selon l'éditeur : Septembre est une jeune fille qui aspire à l’aventure. Quand elle est invitée en Féérie par le Vent Vert et le Léopard des Petites Brises, bien sûr, elle accepte. Qui ne le ferait pas à douze ans ? Mais Féérie est dans la tourmente, sous le règne écrasant d’une Marquise maléfique. Cheminant en compagnie d’un vouivre amoureux des livres et d’un garçon bleu bien étrange, presque humain nommé Samedi, elle perdra : son ombre, sa chaussure, son cœur et bien sûr son chemin. Mais elle trouvera le courage, l’amitié, une cuillère un peu spéciale et bien plus encore. Elle seule détient la clef qui rétablira l’ordre et le bonheur en Féérie… 

 

Cette fois, rien à ajouter à cela.

Alors, avant de commencer, je voudrais préciser que ce roman a gagné quelques prix suite à sa publication : le Prix des Imaginales 2016, ainsi que le Prix Locus - Roman (Science Fiction, Fantasy, Horreur, Jeunes Adultes en 2012. Ce qui, je trouve, prouve bien ses qualités. 

 

Bon, personnellement, en tant qu'adulte, j'ai mis un certain temps avant de vraiment rentrer dans l'histoire et de m'attacher aux personnages. J'ai été assez surprise par l'univers très "loufoque" de l'auteur. Et puis je m'y suis fait, et surtout, les choses s'emboîtent et prennent sens. 
Mais même si moi j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, je peux tout à fait comprendre pourquoi ce livre a gagné plusieurs prix. L'univers est développé, les personnages sont intéressants, parfois intrigants, la fin est inattendue et je ne l'avais pas du tout ne serait-ce qu'envisagée.

Il y a de nombreux clins d'oeil à d'autres contes, tels qu'Alice au Pays des Merveilles, Le Magicien d'Oz et dans une moindre mesure, Le Monde de Narnia. On est vraiment typiquement dans ce genre d'histoire qui fait découvrir des personnages étranges, des lieux improbables, défiants toute logique et tout réalisme. Les enfants apprécieront ce monde où tout est possible, il suffit de l'imaginer ! Oui, moi j'ai mis du temps à apprécier, mais clairement je ne suis pas la cible visée. Et puis au final, je dis ça mais je poursuivrai bien sur le tome 2...

Car oui, ce livre est en fait le premier tome d'une série, mais pas d'inquiétude, ce premier roman a une vraie fin, et vous ne resterez pas sur votre faim. 

 

L'auteur, Catherynne M. Valente a imaginé un univers très développé, vraiment impressionnant. Le vocabulaire employé n'est pas trop simple (il y a même peut-être quelques mots pour lesquels les lecteurs devront aller chercher le sens), adapté aux jeunes ados, lecteurs déjà bien confirmés. J'ai lu sur quelques sites que la tranche d'âge recommandée était 9-13 ans. Le livre fait tout de même 250 pages avec juste une petite illustration en noir et blanc au début de chaque nouveau chapitre, donc je trouve que 9/10 ans c'est peut être encore un peu jeune, sauf bien sûr si votre enfant s'en sent capable.

Les chapitres ne sont pas très longs, et on change d'endroit ou de but à chaque chapitre, ce qui permettra éventuellement aux enfants de faire une pause avant de commencer un nouveau chapitre, puisque le suivant débute sur autre chose (sans pour autant quitter le fil de l'histoire). De plus, le titre de chaque chapitre explique ce qu'il va se passer, donc si on a un trou de mémoire sur le chapitre d'avant, il suffit de relire son titre !

 

Une jolie découverte que ce roman, qui permettra un bon moment d'évasion à ses lecteurs. 

Fans des univers magiques, improbables ou loufoques, lancez-vous, vous ne le regretterez pas !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes, et bon dimanche ! 

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 21:43

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

Avant tout, je vous souhaite une très bonne année 2017 !

 

Je vais commencer cette nouvelle année en vous proposant de voyager un peu. Nous allons partir en Indochine au fil des pages d'un roman pour les enfants de 11 ans et plus. Ce roman c'est : 

Un Tigre dans le Jardin, par Anne-Marie Pol.

Un Tigre dans le Jardin, par Anne-Marie Pol.

L'histoire selon l'éditeur

Indochine, 1931

Qui se glisse dans les hautes herbes à l'heure de la sieste ? Paule, huit ans, est la seule à l'avoir compris. C'est le Tigre. Il vient pour elle. Parviendra-t-elle à l'approcher ? Recluse dans le jardin avec son frère et ses soeurs, Paule n'a qu'une seule échappatoire : l'imagination. Jusqu'à ce jour où la réalité s'introduit chez eux pour tout casser en mille morceaux... 

 

Un peu plus de résumé, selon moi 

On découvre dans cet ouvrage la vie de Paule, qui s'ennuie à la maison malgré la présence de ses frères et soeurs. Alors pour faire passer le temps, et sans doute aussi pour que sa mère la remarque, elle fait tout ce qu'on lui interdit de faire... Au sein de cette famille nombreuse, elle cherche sa place, mais se sent souvent seul. Heureusement, le Tigre, son tigre, fait toujours sentir sa présence quand elle a besoin de lui... 
Paule a beaucoup d'imagination, mais un jour la réalité prend toute sa place dans la maison. Les malheurs s'enchaînent et obligent Paule à revenir à cette réalité.

 

Voici une histoire plutôt intéressante pour les enfants de onze ans et plus. Ils en apprendront davantage sur l'Indochine et sa culture, et les descriptions présentes au fil des pages les feront voyager et feront travailler leur imagination. 

 
Le texte d'Anne-Marie Pol est bien adapté à la tranche d'âge : ni trop long, ni trop court.
Le roman fait 116 pages, mais les lignes sont assez courtes et bien espacées. Il n'y a pas d'illustrations pour accompagner le texte, puisque ce livre est destiné à des lecteurs confirmés, cependant, les descriptions sont assez précises et imagées pour que l'on puisse visualiser la scène ou les éléments dont il est question. Le vocabulaire n'est ni trop simple, ni trop complexe à comprendre. Les enfants découvriront même du vocabulaire propre au pays et à l'époque. 

 

Comme le personnage principal à huit ans, on pourrait être tenté de conseiller ce livre à des lecteurs de cet âge, toutefois, je ne le recommande pas car l'histoire est, au final, assez triste, et quelques passages pourraient être un peu durs.

 
Pour les parents, on ne peut s'empêcher à travers cet ouvrage de faire des parallèles avec Les Malheurs de Sophie. Paule fait des bêtises pour attirer l'attention de sa mère, qui a parfois bien du mal à la comprendre... 

 

Voici donc un roman qui change un peu de ce que l'on peut trouver en ce moment dans les rayons des librairies. 

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! Et bonne rentrée ! 

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 18:32

Bonsoir à tous et à toutes, 

 

J'espère que vous allez bien. 

Aujourd'hui, nous allons parler d'un roman pour les adolescents, et puisque nous approchons à grands pas de Noël, cela vous donnera peut-être une idée de cadeau...

Ce livre dont je vais vous parler c'est : 

Je suis Adele Wolfe, par R. Graudin, trad. M. Cambolieu.

Je suis Adele Wolfe, par R. Graudin, trad. M. Cambolieu.

L'histoire selon l'éditeur : 

1956. Le IIIe Reich et l'Empire du Japon gouvernent le monde.

Afin de commémorer la victoire des forces de l'Axe sur le Royaume-Uni et la Russie, Hitler et l'empereur Hirohito organisent chaque année une grande course de moto entre leurs deux continents. Le gagnant remporte une entrevue privée avec le Führer lors du bal de la Victoire.

Mais, dans l'ombre, la Résistance gronde et se lève. Yael, une survivante des camps, est leur seul espoir. Elle n'a qu'un but : tuer Hitler et venger les siens. Pour parvenir à ses fins, elle participera à la course et se fera passer pour la gagnante de l'année précédente dont l'audace et la beauté avaient charmé le Führer. En devenant Adele Wolfe, elle peut gagner la course. En gagnant la course, elle peut changer le visage du monde. 

 

Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire au début... On démarre sur les camps de concentration, avec une histoire en version accélérée pour nous expliquer le contexte. Oulah ! 
Et puis finalement l'ensemble prend sens. On suit Yael dans sa mission ; une mission dont l'avenir du monde dépend. On découvre petit à petit son passé, avec son quotidien puis son évolution, puis les années qui passent et lui font découvrir la Résistance. 

On découvre l'histoire de Yael entre deux chapitres de courses, ce qui permet de casser un peu le rythme et la monotonie de la compétition. Une histoire liée à chacun des personnages du tatouage qu'elle a sur le bras gauche : 5 loups, 4 souvenirs et un rappel. 
 

Quand la course commence (assez rapidement finalement), l'auteur, Ryan Graudin arrivent vraiment à nous donner envie d'être pour Yaël. 

Les personnages créés par l'auteur sont vraiment intéressants. Tous, que ce soit Yael, Luka, Felix, sont plus complexes à comprendre qu'il n'y paraît, et pour tous on a l'impression d'avoir plus à découvrir, qu'ils ont plus à nous dire. 


Je ne suis pas une adepte de la moto, mais je me suis laissée emportée par la course. Pas d'inquiétude, il n'y a pas beaucoup de vocabulaire mécanique ou de moments trop techniques. 
 

Le livre se termine sur une fin ouverte (mais une fin tout de même) et un deuxième tome est déjà disponible en anglais, marquant la fin de la série. 

 

J'ai découvert à travers ce livre et ses 352 pages une histoire intéressante, qui sort de l'ordinaire en partant d'un simple "et si ?", mais un "et si ?" d'une importance capitale. 

 

Une uchronie à mettre dans les mains de tous les adolescents (et adultes) fans du genre.

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes ! 

 

Partager cet article
Repost0
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 21:52

Bonsoir à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'une nouvelle collection de romans, dont vous connaissez peut-être déjà les personnages, si comme mon neveu vos enfants sont ou étaient fans de la série animée. Il s'agit de :

Minuscule tome 1, La toile infernale. Texte d'Emmanuelle Kecir-Lepetit.

Minuscule tome 1, La toile infernale. Texte d'Emmanuelle Kecir-Lepetit.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore Miniscule, et bien au départ c'est ça :

On suit donc les péripéties de différents insectes à la campagne, sur un petit fond d'esprit écologique, pas présent dans l'épisode, mais d'avantage dans ce premier roman. 

Ce livre que je vous présente aujourd'hui comprend 4 histoires adaptées de la série : La toile infernale, En voiture, Simone !, Canailles !, Araignée au volant, catastrophe au tournant.

 

Malgré le passage au format texte, on retrouve bien dans le roman l'aspect amusant de la série.

Les lignes sont bien espacées et le texte d'Emmanuelle Kecir-Lepetit est toujours sur fond blanc, séparé des illustrations. Les mots sont écrits assez grands pour faciliter un peu plus encore la lecture. Tout est pensé pour les jeunes lecteurs. 

Sur chaque double-page, on trouve des images provenant sans doute de la série, qui illustrent l'histoire en cours et permettent aux enfants de mieux visualiser la scène (essayer d'imaginer une araignée dans une coccinelle jaune - la voiture - portée en vol par une coccinelle - l'insecte. Pas si facile que ça n'est-ce pas ?).

 

Voici une lecture vraiment super sympa à faire découvrir aux plus jeunes, et qui pourra donner le goût de lire aux petits fans de la version télé. Ils auront ainsi hâte de découvrir, ou redécouvrir, les aventures de ces petits personnages.

 

J'ai vu sur différents sites que cette collection était recommandée pour les enfants de 6 à 9 ans. Personnellement, je la conseillerai plutôt aux enfants à partir de 8 ans, ou disons niveau CE plutôt que CP. Certains mots de vocabulaire ou des expressions pourraient bloquer la bonne compréhension de l'histoire par les plus jeunes. Je n'aime pas trop les définitions de bas de page en général, mais cela aurait été un plus pour une fois, permettant aux lecteurs de niveau CP d'apprendre du vocabulaire tout en améliorant leur niveau de lecture.

 

Je trouve que c'est vraiment une bonne idée d'avoir adaptée cette série en roman. Les enfants qui ont suivi les personnages à la télé pourront maîtriser la lecture en retrouvant toute cette petite bande.

Les histoires et les personnages sont une peu loufoques, juste ce qu'il faut pour s'amuser et divertir les enfants. Le livre fait en tout 92 pages, mais divisé en 4 histoires, ce qui permet aux lecteurs de savoir où faire une pause, avant de se laisser entraîner dans une nouvelle aventure passionnante !

 

Une bonne collection pour accompagner les enfants dans l'apprentissage de la lecture !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 20:27

Bonsoir à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un roman destiné aux adolescents, disons, à partir de 13/14 ans. Ce livre se passe à une époque moyenâgeuse, mais dans un monde différent du nôtre, puisqu'on y trouve des sorciers ! Mais attention, dans ce livre, ils ne sont pas très bien vus... 

Je vais vous parler de : 

Witch Hunter, de V. Boecker, trad. S. Mezaize.

Witch Hunter, de V. Boecker, trad. S. Mezaize.

L'histoire selon l'éditeur : Une chasseuse de sorciers va devoir s'allier à ses proies pour affronter une menace inconnue... Elizabeth Grey, seize ans, est une redoutable chasseuse de sorciers. Mais un jour, elle-même est arrêtée pour sorcellerie ! En prison, elle reçoit la visite de Nicholas Perevil, qu'elle traque depuis toujours. Il lui propose un étrange marché : si elle parvient à déjouer la malédiction qui pèse sur lui, elle sera libérée. Au fil de ses macabres découvertes, tout ce qu'Elizabeth tenait pour évident est remis en question : le bien et le mal, les amis et les ennemis, l'amour et la haine... la vie et la mort !

 

Les derniers romans sur les sorciers et la sorcellerie que j'ai lus n'étaient pas terribles je dois bien le dire, mais là j'ai vraiment eu un petit coup de cœur. L'histoire tient en deux tomes, et nous avons donc ici la première partie (mais qui a une vraie fin rassurez-vous).

 

L'univers de Virginia Boecker est assez original. Tout acte de sorcellerie est donc interdit, et les sorciers et sorcières sont obligés de vivre cachés. Mais ce qui est d'autant plus intéressant, c'est que nous suivons cela du point de vue d'un personnage, Elizabeth, qui voit la sorcellerie comme une mauvaise chose. Elle a été élevée dans l'idée que c'était quelque chose de mal, et elle est elle-même responsable de l'arrestation (et de la mort) de nombreuses personnes. Nous découvrons ce qu'elle découvre, et nous suivons son évolution avec intérêt.

 

Mais Elizabeth n'est pas le seul personnage intéressant. Tous sont assez attachants, et à la fin de ma lecture, aucun ne m'a laissé indifférent, on a tous hâte de les retrouver dans le tome suivant !

Elizabeth est un personnage fort, mais loin d'être une "madame je sais tout", et tous les personnages ont un talent propre qui nous fait s'intéresser à eux. Ils sont tous sympathiques ou intéressants d'un certains point de vue.

 

L'histoire - qui se déroule sur 384 pages - est plutôt bien ficelée, et une fois qu'on est entrée dedans, on a vraiment du mal à faire une pause dans sa lecture.

Chaque fois que je pensais avoir deviné la suite, et bien j'étais surprise et les choses ne se passaient pas comme je les avais imaginées. Il y a des petits retournements de situations assez fréquents qui permettent d'éviter le "trop attendu".

L'histoire n'a pas trop de temps morts, mais ça ne va pas trop vite non plus : on a le temps de connaître les personnages et l'univers, et de comprendre les choses qu'il s'y passe.

 

Un roman à mettre dans les mains des ados fans d'univers magiques et de fantasy.

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 21:13

Bonsoir à tous et à toutes,

 

J'espère que vous allez bien.

 

Aujourd'hui, je vais vous présenter un roman de fantasy un peu particulier. Comme vous l'aurez peut-être vu dans le titre, ce livre traite en effet d'écologie. Cet ouvrage destiné aux lecteurs à partir de 9 ans s'intitule :

Logos, le dragon qui voulait devenir écolo. Texte C. Latteux, ill. O. Chéné.

Logos, le dragon qui voulait devenir écolo. Texte C. Latteux, ill. O. Chéné.

L'histoire : Bienvenue à Cavernicole Vallée, l'endroit où vivent les dragons ! Grâce à leur élixir spécial, ces derniers peuvent cracher du feu, ce qui leur permet de se chauffer, de faire cuire leurs aliments, d'éclairer leur grotte la nuit pour éviter d'avoir peur, et beaucoup d'autres choses encore ! Seulement voilà, un jour l'élixir vient à manquer, et c'est la panique au village ! Une expédition est alors organisée pour tenter de trouver une nouvelle source. Le jeune Logos et ses amis vont se porter volontaires pour chercher l'élixir ailleurs. Mais s'ils revenaient en fait avec une nouvelle méthode ? Cela vaudrait peut-être mieux, car au-dessus de la vallée on peut voir un gros nuage noir, qui cache le soleil et fait tousser... Ce nuage est provoqué par l'élixir qui fait cracher du feu... Pas terrible tout ça non ?

Voici un petit roman (70 pages) bien sympathique pour éveiller les enfants à l'écologie. Contrairement à d'autres livres que j'ai lus sur le sujet, cette fois on n'est pas dans le "bourrage de crânes", à répéter encore et encore le même message. Les dragons partent à la recherche de l'élixir, mais comme ils ne peuvent en trouver, ils envisagent d'autres possibilités, tout naturellement.
La solution qu'ils choisissent à la fin amène quelques concessions dans le village, mais au final les autres dragons s'habituent et tous sont heureux de nouveau. D'une certaine façon, cela montre aux enfants que parfois les gestes écologiques peuvent paraître contraignants au premier abord, mais c'est ensuite tout simple une fois que c'est devenu une habitude.

Le fait que cette histoire se déroule dans un univers de fantasy avec des dragons est assez original, en particulier pour parler d'écologie. On découvre cet environnement plein de créatures fantastiques tout autant que leur problème. Cela permet aux enfants d'imaginer cet univers différent du nôtre, et de s'évader un peu, même si le sujet de fond qui est traité est sérieux et peut s'appliquer à notre monde.


Le texte de Catherine Latteux et les mots utilisés sont clairs et adaptés à des lecteurs relativement jeunes.
J'ai beaucoup aimé les quelques illustrations couleurs à l'aquarelle d'Olivier Chéné que l'on retrouve un peu partout dans le livre. Elles sont assez belles à regarder, et c'est sympathique d'avoir ce style dans un roman.

Une petite histoire de dragon écolo bien sympathique à découvrir. Logos et ses amis sont amusants, et on a plaisir à suivre leur petite escapade.

 

Voici un bon ouvrage pour une introduction à l'écologie !

 

Alors, bonne lecture à tous et à toutes !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Petit Monde du Livre Jeunesse
  • : Ce blog vous propose de découvrir des livres jeunesse que vous n'avez pas forcément vu dans votre librairie. Vous faire découvrir des ouvrages, des illustrateurs, des collections, voilà ce que j'aimerais faire ici!
  • Contact

Recherche